Spencer Horwitz a compris comment gagner sa place à Toronto

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 3 juillet 2024 à 14h30

Par la force des choses, les Blue Jays ont entrepris un petit virage jeunesse au bâton. Spencer Horwitz, Addison Barger, Orelvis Martinez et Leo Jimenez ont tous eu droit à un rappel.

Jimenez n’a pas encore joué et Martinez a été suspendu pour dopage, mais les deux autres ont leur place. Ils ont même poussé Cavan Biggio et Daniel Vogelbach hors de l’alignement.

Le cas de Horwitz est fascinant puisque celui qui est reconnu comme un joueur de premier but a récemment appris à jouer au deuxième coussin. Et vous en conviendrez, ce n’est pas la transition la plus habituelle.

Mais ça se passe bien pour lui. Il tient son bout défensivement et il est rendu le joueur le plus régulier au deuxième but. Et comme le souligne Keegan Matheson, son style de jeu offensif se transpose bien au deuxième but.

Dans les faits, Horwitz n’a pas forcément la puissance d’un joueur de premier but. Il est capable de frapper la longue balle, mais ce n’est pas ce qu’il fait de mieux, disons.

Il est bon pour mettre la balle en jeu. Le voilà donc à sa place au deuxième but avec une moyenne de .306 cette saison.

Dans les faits, Biggio était aussi un joueur de deuxième but qui pouvait dépanner au premier but. C’est le rôle de Horwitz en ce moment et même s’il n’est pas utilisé dans le champ comme Biggio l’était, disons que les Blue Jays doivent apprécier ce qu’il apporte au club.

Ce n’est pas le genre de gars autour de qui tu construis ton équipe, mais il est en train de se développer à titre de bonne pièce complémentaire pour entourer les gros joueurs de l’équipe.

Tags:

Blue Jays de Toronto, Spencer Horwitz

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire