S'imprégner d'une culture gagnante

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 20 février 2018 à 4h30

C’était l’arrivée des joueurs de position aux camps d’entraînement pour la plupart des équipes lundi. Pour les Yankees, c’était le cas. Les joueurs devaient se rapporter à Tampa au plus tard dimanche, afin d’être prêts pour le début officiel le lendemain, mais certains avaient plus hâte que d’autres d’y arriver.

C’était le cas pour Giancarlo Stanton qui a fait son entrée aussi tôt que vendredi, afin de s’adapter à sa nouvelle équipe et sa nouvelle routine, ainsi que pour connecter avec ses nouveaux coéquipiers et prendre le plus d’informations possible.

Autre élément TRÈS IMPORTANT, Stanton affirme qu’il veut aussi « s’imprégner de cette culture gagnante. »

Aaron Judge et Giancarlo Stanton au camp d’entraînement —
Photo : Twitter @Yankees

[…] and getting into this winning culture! – Stanton

La culture gagnante des Yankees, ça ne vous dit pas quelque chose ça? Moi ça me fait penser à Derek Jeter…

Transporter une culture de New York à Miami

Avec cette phrase « banale » , Giancarlo Stanton confirme qu’il n’a jamais eu l’expérience d’une telle culture durant les huit saisons passées à Miami. En effet, les Marlins ne se sont pas rendu en séries d’après-saison lors des 14 dernières années et détiennent une fiche négative depuis huit ans.

Tout ceci donne du poids à la vision de Jeter de vouloir instaurer cette culture gagnante dans une formation qui n’a jamais vraiment eu d’âme, même si elle détenait de bons éléments. Pour se faire, il se devait de déconstruire pour ensuite reconstruire sur des bases solides.

https://passionmlb.test/2017/12/vision-de-derek-jeter/

Pourtant, quand j’ai affirmé que Derek Jeter avait été élevé dans une philosophie de gagnants chez les Yankees de New York et qu’il voulait l’instaurer a Miami, je me suis fait dire par certains que ça n’existait pas cette culture… que c’était de la bouillie pour les chats!

Je m’excuse, mais Giancarlo Stanton vient de confirmer que cette culture existe réellement. En allant la « chercher » ailleurs, il confirme aussi qu’il était nécessaire de repartir sur des bases neuves pour les Marlins.

Alors, pendant que Stanton s’imprègnera de cette culture à New York — et qu’il gagnera peut-être plus rapidement — Derek Jeter, lui, imprègnera cette philosophie, avec Gary Denbo, par la base, aux nouveaux jeunots qui voudront venir (éventuellement) gagner en Floride.

Encore une fois, j’ai confiance en Jeter, mais on doit laisser la chance au coureur. Une telle philosophie ne s’inculque pas du jour au lendemain… mais qui est mieux placé que The Captain pour le faire?

Tags:

Articles similaires