Qu'est-ce que les Blue Jays ont vu en Jaime Garcia?

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 16 février 2018 à 4h19

Les Blue Jays de Toronto ont mis la main sur l’artilleur gaucher Jaime Garcia, jeudi en fin de journée. Le contrat est d’une durée d’une saison – incluant une option pour 2019 – et le joueur a une garantie d’empocher au moins 10 millions de dollars. En effet, l’entente inclut huit millions $ en salaire pour 2018 et deux millions $ pour racheter le contrat si les Jays n’exercent pas l’option en fin de saison. Des incitatifs sont aussi inclus pour le nombre de manches lancées.

Capture d’écran – spotrac.com

Les deux mains dans le buffet!

Très honnêtement, ma première réaction a été d’affirmer que les moineaux de Toronto avaient encore les deux mains dans le buffet chinois! À l’image des Yangervis Solarte, Curtis Granderson, Aledmys Diaz et Randal Grichuk, tant que ça coûte pas trop cher et que ça bouche un trou…

Et c’est pas mal ça qu’ils ont fait au final, désolé de vous décevoir. Rien d’excitant dans cette signature. Les Blue Jays ont adressé un besoin de la formation en y ajoutant un élément capable d’accomplir la tâche, sans éclats, mais qui peut aussi être contrôlable après 2018.

En même temps, on se prépare pour la possible autonomie de Marco Estrada et J.A. Happ suivant la saison 2018 et on repousse Joe Biagini dans la charte de profondeur de l’organisation – car oui, je crois qu’il demeurera un partant.

Mais qu’est-ce que les Blue Jays ont vu en Jaime Garcia?

Jaime Garcia
Photo : Blue Bird Banter

Le choix de Jaime Garcia, qui a récolté une moyenne de points mérités de 4.41 – tout en affichant un dossier de cinq gains et 10 revers en 27 départs chez les Braves, les Twins et les Yankees en 2017 – est tout de même explicable.

En regardant les « autres statistiques », on s’aperçoit que Garcia s’est tout de même classée cinquième chez les lanceurs pour le ratio de balles frappées au sol, grâce à sa rapide à deux coutures. De plus, selon le point de vue des dépisteurs, le gaucher s’adapte bien à différents types de frappeurs.

Des qualités qui pourraient être bien utiles contre l’alignement des Yankees!

Joignant donc Marcus Stroman, Aaron Sanchez, J.A. Happ et Marco Estrada, Jaime Garcia n’est pas un si mauvais choix au final. Sans tambour ni trompette, il accomplira fort probablement un travail honnête, tout en permettant une certaine profondeur à l’équipe.

Tags:

Articles similaires