Quatre formations visées par un grief de l'Association des joueurs

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 27 février 2018 à 9h59

Les Pirates, les Rays, les A’s et les Marlins ont vu l’Association des joueurs déposer un grief contre eux. En gros, les équipes sont accusées de mal dépenser l’argent qu’ils perçoivent en marge du partage des revenus de la ligue.

Tony Clark, le chef de l’Association des joueurs, n’a pas voulu discuter du grief.

https://twitter.com/RC_Sports/status/968554727007969280

Les quatre formations ont lancé un processus de reconstruction dans les dernières années, larguant ainsi de gros salaires. C’est sans doute ce qui a mené la MLBPA (Association des joueurs) à déposer le grief en question.

La ligue a informé la planète baseball, via un communiqué, que cette plainte n’était pas fondée. Elle pourrait toutefois se retrouver devant un arbitre indépendant si le cas n’est pas réglé rapidement.

Les Pirates se défendent

Si les Rays, les A’s et les Marlins n’ont rien déclaré, il n’en est pas de même pour les Pirates. Ces derniers se sont défendus de bien dépenser l’argent qui leur est donné via le partage de revenus, affirmant du même coup que les bases du grief n’étaient pas fondées.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que cet argent ne sert pas à s’en mettre plein les poches ou à payer ses dettes. En fait, cet argent-là doit être utilisé pour améliorer les performances de l’équipe sur le terrain.

Le président des Pirates, Frank Coonelly, a donc affirmé que, malgré une baisse du montant perçu depuis pas moins de sept ans, la masse salariale du club a plus que doublé. Le président affirme aussi que sa formation avoir investi de l’argent dans plusieurs domaines reliés aux performances sur le terrain. Il a fait allusion au dépistage, à l’embauche de joueurs amateurs, au système de développement des joueurs et aux installations spécifiques au baseball.

Difficile de ne pas lui donner raison en l’écoutant…

Source : Radio-Canada

Tags:

Articles similaires