McCutchen a failli être un Mets

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 16 janvier 2018 à 14h30

Ahhhh les Mets. Même si j’ai espoir que cette organisation soit moins nébuleuse et discutable en termes de décisions en 2018, contrairement à l’an dernier, j’ai l’impression qu’ils continueront peut-être dans la même lignée. L’autre équipe de New York aurait pu mettre la main sur Andrew McCutchen, mais s’est retirée in extremis des pourparlers.

Mais pourquoi donc? Parce que les Pirates voulaient inclure Brandon Nimmo dans la transaction.

https://twitter.com/Ken_Rosenthal/status/953373909059022849

Un argument qui ne fait pas de sens

Selon Rosenthal, les Mets préféreraient signer des agents libres plutôt qu’échanger des joueurs de leur bassin de jeunes talents sous contrôle. Nimmo? Il est sous le contrôle de l’équipe pour encore cinq saisons. L’argument se tient… jusqu’à ce qu’on entende entre les branches qu’ils préféreraient utiliser Nimmo – le même joueur qu’ils ne voulaient pas échanger pour mettre la main sur McCutchen – pour acquérir Josh Harrison… des Pirates.

https://twitter.com/causeweremets/status/953396490147266560?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.12up.com%2Fposts%2F5949918-mets-balked-at-andrew-mccutchen-trade-offer-for-absurd-reason

Les Mets ne veulent pas donner Nimmo pour McCutchen, mais sont prêts à le faire pour Josh Harrison. Un bon joueur certes, mais il n’est pas un MVP et n’a pas la puissance du MVP. Qu’est-ce qui cloche alors? On revient à l’argument du «contrôle». Le contrat de Cutch se terminera à la fin de la présente saison – rappelons-nous que les Pirates ont exercé leur option pour 2018 un peu plus tôt – tandis qu’Harrison sera sous contrôle de l’équipe pour les trois prochaines années.

Je sais que l’idée d’avoir du contrôle est plaisante, mais de grâce, chers Mets, si vous désirez être de nouveau compétitif, il faut savoir prendre des risques….

Source : 12up

Tags:

Articles similaires