Max Scherzer : quand l'impossible devient possible

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 2 juillet 2019 à 9h31

Après un début de saison en déca des attentes et de ses propres standards en carrière, Max Scherzer a prouvé une fois de plus la force de son caractère.

Un peu comme le bon vieux vin, le lanceur de 34 ans des Nats ne cesse de s’améliorer – comme si cela était possible quand on pense à son talent – et trouve mille et une façons de performer afin de donner une chance de plus à son équipe de gagner.

Avant le mois de juin, il avait une fiche de 2 victoires contre 5 défaites, mais cela n’est qu’histoire ancienne à l’heure ou on se parle avec sa nouvelle fiche de 8-5. Si on fait le calcul, ça fait bien six départs consécutifs qu’il a remportés.

Lui, il compétitionne en TA! – Photo : Getty

Un mois presque historique

En juin, l’artilleur a connu le meilleur mois de sa longue carrière, mais aussi un des meilleurs mois par un lanceur de l’histoire de la MLB. Il a gagné ses six départs en offrant une moyenne de points mérités de 1.00 ainsi qu’un ratio de retraits sur des prises et buts sur balles de 68/5 en 45 manches de travail.

Dans chacun de ses départs, il est/a :

  • resté au minimum sept manches
  • octroyé deux points ou moins sur six coups sûrs ou moins
  • donné deux buts sur balles ou moins
  • retiré neuf frappeurs au minimum

Ce qui lui a d’ailleurs valu le titre de joueur de la dernière semaine et devrait obtenir celui du lanceur du mois de juin aussi.

Tout ça fait de lui le quatrième lanceur de l’ère moderne seulement à avoir un mois avec une MPM de 1.00 ou moins et un minimum de 68 retraits sur des prises. Les autres? Pedro Martinez ( 0.86 MPM, 71 K, en septembre/octobre 1999), Roger Clemens (0.90 MPM, 68 K, en août 1998) et Randy Johnson (0.92 MPM, 68 K, en juin 1997). Bref, de la bien belle compagnie.

En passant, trois de ses six départs ont eu lieu après que Max Scherzer se soit cassé le nez lors d’un entraînement de bunt.

Une chance de plus

C’est ce genre de performance qui permet aux Nats d’avoir une chance de plus. Une chance de revenir au plus fort de la course tandis que les Phillies dégringolent. Les Braves? Ils ont une fiche de 20-8 en juin et semblent être dans une classe à part à l’heure où on se parle.

Rappelez-vous, le 1er juin dernier, les Nationals étaient 25-33 à la 4e place de l’Est dans la Nationale. En date d’aujourd’hui, ils sont maintenant 42-41 et au 3e rang. Ils jouent donc pour .506 et c’est la plus belle chose qui ne pouvait pas arriver aux partisans de l’équipe.

https://twitter.com/MLBStats/status/1145693542125207557

Au final, personne n’a connu un meilleur mois de juin que Scherzer dans la MLB cette année et c’est tout à son honneur.

Source : NBC

Tags:

Articles similaires