Mais qu'en est-il des Orioles?

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 2 février 2018 à 6h30

Quand on parle de l’Est de l’Américaine, on a tendance à parler (en premier) des Yankees (oui, j’ai tendance… je l’avoue), mais c’est normal. L’organisation a un rôle offensif impressionnant et tout le monde à hâte de les voir briller, ou se casser la figure, c’est selon!

Il y a aussi les Red Sox que l’on observe patiemment, en attendant une grosse signature, comme J.D. Martinez… je dis ça comme ça! On regarde aussi les Blue Jays se servir dans le buffet chinois. Tant que ça ne coûte pas cher et que ça bouche un trou, on est heureux à Toronto, présentement!

On parle même des Rays de Tampa Bay, puisqu’ils ont sacrifié Evan Longoria aux mains des Giants de San Francisco. D’autant plus que les rumeurs veulent aussi (encore) sortir Chris Archer du Tropicana Field

Mais qu’en est-il des Orioles?

Un lecteur m’a fait réaliser, avec un commentaire juste, que ça faisait un petit moment que nous n’avions pas parlé des Orioles. Ma réponse avait été à ce moment : « […] on en prend note, mais c’est assez tranquille de ce côté — mis à part les rumeurs qui concernent Machado! »

À un moment cet hiver, on croyait que Manny Machado allait rejoindre l’empire du mal! Photo : Passion MLB

Effectivement, Machado a fait coulé beaucoup d’encre, devenant même à un moment, le joueur de troisième coussin des Yankees, à moins que ce n’était à l’arrêt-court des Cubs!

Au final, partisans des moineaux orange, ne faites pas d’angoisse, Machado demeure à Birdland (pour l’instant) et occupera la position d’arrêt-court. Oui, d’arrêt-court, alors que Tim Beckam s’occupera maintenant du troisième! L’un des meilleurs joueurs de troisième coussin du circuit, à l’arrêt-court, mais bon, si tel est son désir!

Mais il n’y a pas que Machado à Baltimore!

Non! Il n’y a pas que Machado et j’ai poussé ma réflexion un peu plus loin. D’autres joueurs seront à surveiller pour une raison ou pour une autre.

Machado et Jones
Photo : Mitchell Layton/Getty Images

Adam Jones a joué 1468 matchs et cumulé 1618 coups sûrs dans l’uniforme des Orioles au cours des 10 dernières saisons. Le voltigeur de centre qui aura 33 ans en août entamera cette saison la dernière année à son contrat de six saisons et touchera l’autonomie. Jones est très enraciné à Baltimore et il souhaiterait sûrement terminer sa carrière là-bas. Est-ce que ce sera possible? Sa saison 2018 sera déterminante.

Parce que Zach Britton commencera la saison sur la liste des blessés (rupture du tendon d’Achille), Brad Brach est le favori pour devenir le closer temporaire des Orioles. Le releveur droitier a obtenu des résultats mitigés la saison dernière. Il avait aussi accompli ce rôle en l’absence de Britton en première moitié de saison : 18 sauvetages, mais aussi six de bousillés, une moyenne de 3.77 en situation de sauvetage qui diminue à 2.68 en «temps normal».

Saura-t-il saisir sa chance?

Gabriel Ynoa — Photo : Derik Hamilton-USA TODAY Sports

Les Orioles ont une situation un peu désespérée sur la butte. Disons-le comme ça. Mais certains lanceurs pourraient tenter de saisir leur chance. Je pense ici à Mike Wright qui a déjà connu du succès comme partant en 2015. Le chemin a été ardu ensuite, il a affiché une moyenne de 5.86 en 43 matchs lors des trois dernières saisons avec les Orioles, mais il a une dernière chance de faire l’équipe avec la situation des partants.

Surprendra-t-il?

Gabriel Ynoa se retrouve un peu aussi dans la même situation que Mike Wright. Ils pourraient tous deux être exposés au ballotage s’ils ne font pas l’équipe. Le jeune artilleur de 24 ans, qui a terminé la saison 2017 avec un dossier de 2-3, une moyenne de 4.15 en neuf matchs (quatre départs), doit lui aussi tenter de surprendre afin d’obtenir un poste de partant.

En terminant, comme j’aime les prospects, je me devais de glisser ici le nom d’Austin Hays. Le jeune voltigeur qui est présentement au 23e échelon du MLB Pipeline a eu la chance de se faire valoir un peu dans les Majeures en 2017. Il a frappé pour .329, 32 circuits et produit 95 points dans les mineures en 2017 et a frappé pour .217 en 20 matchs avec les Orioles. Le jeune homme sera très certainement du futur de l’organisation.

Tags:

Articles similaires