Luis Gil a l’un des meilleurs débuts de saison de l’histoire des Majeures

Actualité

Félix Forget

Publié le 6 juin 2024 à 8h30

Au début de la saison, les Yankees ont subi un coup dur en voyant le récipiendaire en titre du trophée Cy Young, Gerrit Cole, tomber au combat. L’as lanceur des Yankees s’est retrouvé sur la touche en raison d’ennuis au coude, mais la bonne nouvelle, c’est qu’il a évité l’opération Tommy John.

La moins bonne, c’est qu’il allait tout de même rater un peu plus de deux mois d’action.

À ce moment, on se disait que la rotation des Yankees allait devoir survivre en attendant le retour de Cole. On misait gros sur un retour en force de Carlos Rodon et de Nestor Cortes Jr., mais aussi sur l’arrivée de Marcus Stroman.

Trois gars qui venaient avec de gros points d’interrogation.

Et au final, les trois gars ont répondu présent. Cortes Jr. est peut-être le moins solide du lot, mais à trois, ils font de l’excellent travail dans un rôle qu’ils ne devaient pas assumer, soit celui de mener la rotation.

Mais malgré tout, la grosse histoire dans la rotation des Yankees cette saison, c’est l’émergence de Luis Gil. Le jeune partant s’est retrouvé dans la rotation un peu par défaut après la blessure de Cole, et depuis, il domine.

En fait, si on regarde au niveau de la MPM, aucun lanceur des Yankees n’a connu un meilleur début de saison (12 départs) que Gil depuis 40 ans. Rien de moins.

Or, ça devient encore plus impressionnant quand on regarde au niveau de la moyenne au bâton de l’adversaire.

En fait, à ses 12 premiers départs cette saison, les frappeurs adverses ont une très maigre moyenne de .129 face à Gil… ce qui le place à égalité avec Jacob deGrom lors de son illustre saison 2021.

Aucun autre lanceur de la MLB n’a maintenu une telle moyenne au bâton de l’adversaire aussi faible dans l’histoire des Majeures.

Évidemment, il faudra voir si Gil pourra garder le cap tout au long de la saison, mais pour un lanceur qui ne devait même pas faire partie de la rotation avant la blessure de Cole, c’est assez incroyable de voir qu’il connaît l’un des débuts de saison les plus dominants de l’histoire pour un lanceur.

La question, désormais, c’est de savoir si les Yankees vont continuer de donner la balle au jeune artilleur, qui revient d’une opération Tommy John et qui n’a peut-être pas 200 manches dans le coude, quand Gerrit Cole et Clarke Schmidt seront de retour en santé.

Notons que dans le cas de Cole, on parle de « quelques départs de plus » en réhabilitation avant d’effectuer un retour. Cela dit, on risque de le voir au plus tard à la fin du mois de juin.

Les Yankees risquent d’avoir un beau problème éventuellement, parce qu’en ce moment, Gil fait tout pour démontrer qu’il mérite d’être dans la rotation du club.

Parce qu’en ce moment, il est meilleur que Rodon et Stroman, et ce, même si les deux vétérans sont en grande forme. Ce n’est pas rien.

  • 13e défaite de suite des White Sox.
  • Manny Machado blessé.
  • Isiah Kiner-Falefa a joué aux héros hier.
  • Paul Skenes n’a pas mal fait contre les Dodgers, hier.
Tags:

Jacob deGrom, Luis Gil, Pedro Martinez, Yankees de New York

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire