Les Yankees en Floride : Un stade à la hauteur de l'organisation

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 8 mars 2018 à 15h42

Les stades des camps printaniers des formations de la MLB sont réputés pour être petits et chaleureux, eux qui accueillent généralement entre 6000 et 7000 personnes. Je l’ai expérimenté à Dunedin (Blue Jays) et à Clearwater (Phillies). Il y en a plein d’autres qui sont très semblables.

Et dans un autre ordre d’idées et de dimensions, il y a celui des Yankees.

J’y étais, aujourd’hui, à l’occasion du match entre les Phillies et les Yankees, et j’ai pu constater à quel point tout est plus gros à New York. Le George M. Steinbrenner Field, qui est situé à Tampa Bay, est un énorme stade de 12 000 places. Majestueux et imposant, il rappelle le Yankee Stadium de New York avec ses clôtures et ses 27 drapeaux de champions.

Photo : Charles-Alexis Brisebois

Le stade est vaste et il contient de grands magasins souvenirs, un écran géant de qualité, une touche historique magique et une ambiance incomparable.

En fait, le seul bémol que j’aurais à apporter concerne la sécurité abusive. On ne peut pas rester près des bullpens des deux formations (contrairement aux autres stades), il faut régulièrement montrer son billet pour circuler et tout le monde se fait carter en achetant de la bière… mais il faut dire que le monsieur à côté de moi était très fier de se faire demander ses cartes. L’homme à la barbe grise a même remercié le vendeur : « Ça fait 35 ans qu’on ne m’a pas carté!« 

Tout le monde, je vous dis…

Une équipe fière de son histoire

Le thème principal du stade, selon moi, c’est l’histoire. Partout, les numéros des légendes des Yankees ornent l’espace visuel, rappelant la riche histoire de l’organisation. En plus, avant le match, l’écran géant diffusait des images des grands moments de leur histoire et les murs menant aux concessions sont dédiés aux légendes.

Vraiment, les Yankees ne sont pas passées à côté de la track!

Photo : Charles-Alexis Brisebois

Je suis un fan des Jays assumé, mais j’ai tripé comme un petit gars dans le stade. Et je ne vous ai pas encore parlé du match…

Les Yankees ont été les Yankees!

Si les Phillies avaient donné congé à la plupart de leurs vétérans, ce n’était pas le cas des Yankees. La majorité des grosses gommes étaient de la formation.

https://twitter.com/Yankees/status/971755062069547009

C’est particulièrement en cinquième manche que les Bombardiers du Bronx nous ont donné un bel aperçu de la profondeur de leur alignement. Menant alors 3 à 1, les trois premiers frappeurs de la manche (Hicks, Judge et Bird) ont rempli les coussins pour Stanton, qui en a profité pour… produire deux points à l’aide d’un simple. Sanchez s’est lui aussi offert une belle claque au champ extérieur, produisant un point (Bird).

Et après tout ça, Gregorius a causé le premier retrait des siens en cinquième.

C’est sans aucun doute ce à quoi nous devons nous attendre des Yankees cette année. Tous ces gars-là ne peuvent pas, logiquement, connaître une mauvaise soirée en même temps. Je ne vous apprends rien, mais ils seront durs à affronter.

Photo : Charles-Alexis Brisebois

Malheureusement pour eux, les réservistes de l’équipe n’ont pas su maintenir le cap, permettant ainsi aux Phillies de remonter la pente et de gagner le match.

La fin de la rencontre était très bizarre, à vrai dire. En neuvième manche, les partisans des Yankees avaient déserté la place et le dernier retrait du match (réalisé par les PHILLIES) a été chaudement applaudi par la foule sur place!

Mon match des Yankees sous les palmiers a été l’une des expériences les plus spéciales de mon voyage. Si vous assistez aux camps d’entraînement du baseball un jour, je vous recommande chaudement d’aller faire un tour dans ce magnifique stade!

Tags:

Articles similaires