Les Blue Jays doivent rappeler Orelvis Martinez maintenant

Actualité, Blue Jays

Sébastien Berrouard

Publié le 17 mai 2024 à 10h30

On va se le dire, les Blue Jays de Toronto n’ont pas tout à fait une attaque à tout casser. Et je reste poli ici.

Encore mercredi, l’offensive anémique des Geais Bleus aura couté la rencontre face aux Orioles de Baltimore, et ce, malgré l’excellente sortie du partant Yusei Kikuchi. Le jour de la marmotte.

J’ose donc croire que l’état-major cherche des solutions, même si on en doute toujours un peu.

Et à ce niveau, les solutions ne viendront pas de l’extérieur, les transactions se faisant très rares à ce stade-ci de la campagne, à l’exception de chez les Padres de San Diego.

Il faut donc se tourner vers l’interne. Et comme par hasard, quelqu’un cogne à la porte depuis quelques semaines, sans que personne ne lui réponde. Vous l’aurez deviné, on parle bien sûr d’Orelvis Martinez.

Ce dernier est bel et bien prêt à faire le saut dans les Majeures et personne ne comprend vraiment pourquoi il croupit encore dans les mineures, considérant à quel point l’attaque torontoise est médiocre, surtout en termes de puissance.

Et de la puissance, Martinez en a à revendre, comme en témoignent ses 10 longues balles, ses 31 points produits et son OPS de ,852 au niveau AAA cette saison.

Certains diront que c’est probablement en raison du fait que les Jays ne jurent que par la défensive (on voit vraiment que ça fonctionne bien, cette stratégie…) que l’homme de 22 ans n’est pas encore dans l’alignement de Toronto, lui qui a commis 11 erreurs en 27 matchs au deuxième but durant la présente campagne.

Mais entre vous est moi, Davis Schneider n’est pas plus solide au deuxième coussin (pas plus qu’au champ gauche, d’ailleurs) et Martinez mérite amplement sa chance de pouvoir relancer cet alignement offensif en hibernation.

Encore une fois, on dort au gaz dans les bureaux du Rogers Centre.

  • Bonne écoute.
  • J.D. Martinez aide Pete Alonso.
Tags:

Davis Schneider, Orelvis Martinez

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire