Les Astros ne seront pas vendeurs

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 4 juin 2024 à 10h30

Après sept participations consécutives à la Série de championnat de la Ligue américaine, les Astros de Houston semblent être en train de finalement frapper un mur.

Certes, la présente campagne est encore jeune, mais avec un dossier de 27 victoires contre 34 revers, la formation texane n’est pas dans une situation enviable en ce moment, elle qui est présentement à sept matchs de la première place dans la section Ouest de l’Américaine et à sept rencontres de la dernière place donnant droit à une place en séries éliminatoires.

C’est ce qui fait penser à plusieurs que Houston pourrait se ranger du côté des vendeurs d’ici la prochaine date limite des transactions.

Le directeur général Dana Brown n’est cependant pas de cet avis. Même dans la situation actuelle, le patron des Astros est catégorique sur le fait qu’ils ne vont pas vendre avant la fin du mois de juillet.

Je ne vois aucun scénario où nous sommes vendeurs. Je pense que nous allons être des acheteurs.

Pour le moment, ces paroles viennent mettre fin aux spéculations selon lesquelles les Astros vont finalement abandonner, mais il n’en reste pas moins que s’ils ne sont pas en mesure de renverser la vapeur, il serait stupide de perdre certains éléments sans obtenir de retour.

Houston se retrouve un peu entre l’arbre et l’écorce en 2024, en ce sens que s’ils ne vendent pas leurs actifs, dont Alex Bregman, ils doivent devenir acheteurs, car la fenêtre se refermera l’an prochain et ils perdront ce dernier pour absolument rien.

Les prochaines séries contre les Angels de Los Angeles, les White Sox de Chicago et les Rockies du Colorado seront donc déterminantes, les Astros ne pouvant se permettre d’échapper plus que trois duels durant cette période.

  • Rappel : il est encore temps de participer au concours de Passion MLB.

  • Pour ceux qui veulent revivre la saison 1994 des Expos.

Tags:

Astros de Houston, Dana Brown

Articles similaires

Pascal Harvey

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire