L’absence d’internet hier a aidé les Blue Jays à mieux jouer

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 24 mai 2024 à 8h30

Je ne sais pas si vous avez suivi le match des Blue Jays, hier soir.

Si oui, vous aurez remarqué que c’était un match dur à suivre. L’absence d’internet au Comerica Park de Detroit faisait en sorte que les angles de caméra étaient limités pour les amateurs à la télé et que Sportsnet commentait le match via un téléphone. Regardez le tweet suivant pour vous donner une idée.

On peut se dire que ça ne change pas grand chose pour les gens sur place, mais les deux équipes ont senti la différence. Après tout, la technologie est prédominante dans le baseball en 2024.

Que ce soit pour utiliser les reprises afin de réviser les séquences ou afin de challenger une décision d’un arbitre, c’était impossible à faire hier soir.

Résultat? Les gars devaient se fier à ce qu’ils voyaient avec leurs yeux pour une bonne majorité du match. Ils se sont aussi fiés sur leurs coéquipiers afin de s’aider au lieu de prendre le iPad.

Et Daulton Varsho, qui a connu un bon match (deux points produits), a dit que cela avait aidé le groupe puisque cela a ramené le baseball à son essence plus old school.

Même si les points (victoire de 9-1) ont majoritairement été marqués en fin de match, quand l’internet était de retour, les gars ne pouvaient pas réviser leurs vilains jeux du début de match. Ils jouaient, simplement.

Notons que quand Vladdy s’est finalement donné le droit de porter le veston des circuits, le réseau était de retour.

Évidemment, les Tigers avaient aussi à composer sans la technologie et ils se sont fait laver. Cela ne veut donc pas dire que c’est la solution idéale pour gagner tous les matchs de balle.

Mais hier, Kevin Gausman (10 retraits au bâton), Danny Jansen, Bo Bichette, Vladimir Guerrero Jr. et Daulton Varsho ont réussi à produire en l’absence d’un outil de travail de tous les jours.

  • Bonne écoute.
  • Longue absence pour Eloy Jimenez.
  • Mason Miller a donné un point mérité.
  • Luis Arraez frappe pour .419 à San Diego.
  • Quelle façon horrible de mettre fin à un match.
Tags:

Blue Jays de Toronto, Daulton Varsho, Internet, Isiah Kiner-Falefa, Tigers de Detroit

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Félix Forget

Laisser un commentaire