Kirby Puckett… un joueur unique en son genre!

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 4 février 2018 à 7h30

Regardons ensemble la carrière d’un des joueurs les plus remarquables de l’histoire des Twins du Minnesota, soit le grand Kirby Puckett. Puckett, un membre du Temple de la Renommée, 10 fois membre de l’équipe d’étoiles, s’est retiré avec la plus haute moyenne au bâton (.318) pour un frappeur droitier, depuis Joe DiMaggio des Yankees.

Chaque jour à la fin des années 1980, début 1990, voulait dire au Minnesota que Kirby Puckett serait sur le terrain. Il avait un sourire contagieux et une joie de vivre extraordinaire. Ses habillées à défier tous les obstacles ont fait de lui l’un des joueurs les plus inspirants de l’histoire des Twins.

Faire tourner les têtes

Puckett a grandi à Chicago étant le plus jeune d’une famille de 9 enfants. Puckett était de petite taille pour un joueur de baseball ne mesurant que 5 pieds et 8 pouces. Il a été sélectionné par les Twins en première ronde du repêchage de 1982. Dans la ligue des Appalaches à sa saison recrue, il a frappé pour .381 avec 3 circuits, 35 points produits et 43 buts volés pour Elizabethtown Twins. Il a continuellement fait tourner les têtes partout où il passait. Le joueur a été promu aux majeures en 1984 et a fait ses débuts le 8 mai de la même année.

À sa saison recrue dans les grandes ligues, il a frappé pour .296 en 128 parties finissant 3e dans la course à la recrue de l’année dans la Ligue américaine. Puckett a accumulé plusieurs honneurs durant sa carrière de 12 ans.

Il a mené la ligue pour les coups sûrs de 1987 à 1989 et a remporté le Gant doré et le Bâton d’argent de 1986 à 1989. En tout, il a obtenu six Gants dorés et six Bâtons d’argent en carrière. Puckett a mené les Twins à deux championnats de la Série mondiale en 1987 et 1991 et a été nommé le joueur le plus utile lors de la série de championnat de la Ligue américaine en 1991 face aux Blue Jays.

Un moment historique

Photo: SI.com

Qui ne souvient pas de cette photo historique où l’on voit Puckett brandir son poing en contournant le premier but après avoir frapper le circuit victorieux contre les Braves d’Atlanta lors du 6e match de la Série mondiale de 1991. Les Twins ont remporté le tout en 7 matchs. Ils ont même érigé une statue de Puckett faisant ce geste à l’entrée numéro 34 du Target Field.

Un joueur exceptionnel

En 1996, il a remporté le trophée Roberto Clemente, remis annuellement au joueur pour son jeu exceptionnel sur le terrain et pour son implication dans sa communauté. Un exemple de caractère et de dévouement. Il s’est retiré après être devenu aveugle de l’oeil droit, tout bonnement en se levant un matin, durant le camp d’entraînement de 1996.

Puckett a connu une majestueuse carrière et a mené les Twins avec 2 304 coups sûrs, 414 doubles, 3 453 buts totaux, 7 244 présences au bâton et 1 071 points comptés. De plus, il a compilé un moyenne de .318, frappant 207 circuits et produisant 1 085 points.

Malheureusement, Kirby Puckett est décédé des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2006, à l’âge de 45 ans. Il est le second joueur le plus jeune à perdre la vie après avoir été introduit au Temple de la renommée. Le premier, bien sûr, a été le grand Lou Gehrig qui lui a rendu l’âme à l’âge de 37 ans de la terrible maladie qui porte aujourd’hui son nom.

On se souviendra de Kirby Puckett comme un joueur combatif de petite taille qui pouvait tout accomplir sur un terrain de baseball.

Tags:

Articles similaires