Ken Griffey Jr. est le sixième plus haut salarié des Reds en vue de 2022

Publié le 17 mars 2022

Depuis que l'arrêt de travail est terminé, il y a deux équipes qui vendent à la tonne : les Athletics d'Oakland (qui se sont départis de Chris Bassitt, Matt Olson et Matt Chapman) et les Reds de Cincinnati (qui ont échangé, entre autres, Jesse Winker, Eugenio Suarez, Amir Garrett et Sonny Gray en plus de ne pas retenir les services de Nick Castellanos).

Dans le cas des Athletics, ce n'est pas surprenant. On sait que les moyens financiers là-bas sont limités (le départ de Bob Melvin avait lancé un signal fort à cet effet plus tôt cet hiver) et les rumeurs de déménagement se font (malheureusement) persistantes.

Or, chez les Reds, c'est un peu plus surprenant, même si ça suit la tendance des dernières années. Après y avoir été all-in en 2019 et 2020, l'équipe semble vouloir se diriger vers une reconstruction et elle essaie de couper bon nombre de gros contrats.

Et la stratégie est utilisée de façon assez drastique. Vous en voulez une preuve? Présentement, quand on regarde les contrats dans l'organisation des Reds, on peut remarquer quelque chose de très inusité : Ken Griffey Jr. est actuellement le sixième plus haut salarié de l'équipe en vue de 2022.

Oui, je parle du Ken Griffey Jr. qui a présentement 52 ans, qui a quitté les Reds en 2008, qui a accroché ses crampons en 2010 et qui a été intronisé au Temple de la renommée en 2016.

En effet, si on regarde le payroll des Reds pour 2022, il n'y a que Joey Votto (25 millions $), Mike Moustakas (16 millions $), Shogo Akiyama (8 millions $), Luis Castillo (7,5 millions $) et Tyler Mahle (5,5 millions $) qui toucheront plus que les 3,59 millions $ qu'empochera le Kid de la part des Reds cette saison.

Non, Griffey Jr. n'effectuera pas un retour au jeu en 2022. La raison pour laquelle il touche cet argent est la même raison pour laquelle Bobby Bonilla est célébré à chaque 1er juillet : des paiements repoussés.

Jusqu'en 2024, Griffey Jr. touchera la somme de 3,59 millions $ par année en provenance des Reds. C'est une technique fréquemment utilisée et, dans les faits, on ne parle pas d'une somme très importante pour une équipe de baseball.

Ce que ça signale, c'est surtout que les Reds veulent jouer avec la plus petite masse salariale possible en 2022. Après tout, seuls deux joueurs toucheront plus de 8 millions $ cette année là-bas, ce qui est minime. À titre comparatif, les Dodgers en auront 12 lorsque le contrat de Freddie Freeman deviendra officiel et les Yankees en ont 11. On ne parle pas des mêmes moyens financiers, mais la différence demeure importante.

Ajoutez à ça que des transactions impliquant les cinq joueurs mieux payés que Griffey Jr. chez les Reds cette saison pourraient être échangés avant le début de la campagne (je pense notamment à Luis Castillo) et le Kid pourrait se retrouver dans le top-5.

La nouvelle convention collective devait avoir pour effet d'inciter les équipes à dépenser plus d'argent. Il semblerait toutefois que les Reds n'ont pas l'intention de sortir le chéquier pour autant. Il faudra vivre avec les résultats que ça amènera.

Partage

Par Félix Forget

  • Nos partenaires

    AlleyOop 360 Attitude Football
  • Tous droits réservés © 2016 – 2022 Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram