John Schneider : George Springer est « à quelques jours d’être en feu »

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 20 juin 2024 à 14h30

Depuis le début de la saison, George Springer n’est pas le frappeur qu’il doit être.

Vous me direz qu’il n’est pas le seul dans cette position-là, ce qui est vrai, mais il a commencé la saison comme premier frappeur et il est un vétéran cher payé du club.

C’est lui qui a été pointé du doigt quand Ross Atkins a parlé, il y a quelques semaines. C’est lui qui est parfois laissé de côté. Et jamais il n’a vraiment remonté dans l’alignement des frappeurs depuis qu’il a perdu son poste de premier frappeur.

Il frappe présentement pour .200… mais pourtant, son gérant John Schneider continue de croire en lui. Il dit que le voltigeur de droite est probablement à quelques jours d’être en feu.

C’est difficile de dire il se base sur quoi pour dire ça. Après tout, il ne frappe pas mieux récemment qu’avant.

Notons que le gérant a dit ça hier avant le match. Par la suite, Springer a obtenu trois retraits au bâton et a placé la balle une fois en lieu sûr contre les Red Sox.

Si le gérant a dit ça pour motiver son frappeur, ça n’a pas fonctionné. Pas à court terme, du moins.

Schneider a aussi dit qu’il n’était pas sur le point de lui couper son temps de jeu et de le faire jouer quelques fois par semaine. C’est donc dire qu’à la lumière de tout ça, il faudra espérer que le vétéran s’en sorte par lui-même.

Tags:

Blue Jays de Toronto, George Springer, John Schneider

Articles similaires

Félix Forget

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire