Dodgers : voir Tyler Glasnow piquer du nez doit inquiéter l’équipe

Actualité

Félix Forget

Publié le 8 juillet 2024 à 14h30

L’hiver dernier, les Dodgers ont pris les grands moyens pour améliorer leur équipe. Les signatures de Shohei Ohtani, de Yoshinobu Yamamoto et de Teoscar Hernandez ont fait en sorte qu’ils ont volé la vedette sur le marché de l’autonomie, mais ils ne se sont pas arrêtés là.

Afin de solidifier la rotation, le club a également complété une transaction avec les Rays pour aller chercher Tyler Glasnow. Les blessures l’ont embêté à maintes reprises par le passé, mais le club misait sur son potentiel élevé et, surtout, sur le fait de le voir demeurer en santé.

Je ne suis vraiment pas son plus grand partisan, mais je comprends pourquoi les Dodgers ont pris une chance.

Et en première moitié de saison, le pari du club rapportait gros. Glasnow était l’un des meilleurs lanceurs des Majeures et solidifiait une rotation qui était amochée…

Mais depuis quelques départs, c’est beaucoup plus difficile pour Glasnow. Le grand droitier a accordé cinq points mérités à chacun de ses deux derniers départs, et même si les retraits au bâton y sont toujours, on sent que c’est plus difficile depuis un petit moment.

Et ça arrive alors qu’il approche de son record en carrière pour le nombre de manches lancées lors d’une même saison. Il en a lancé 109 jusqu’à maintenant en 2024, et son sommet en carrière est de 120, une marque établie l’an dernier.

Ce n’est pas idéal pour les Dodgers dans le sens où la rotation de l’équipe dépend énormément de Glasnow en ce moment. Avec Yoshinobu Yamamoto, Clayton Kershaw, Walker Buehler, Tony Gonsolin, Dustin May et Shohei Ohtani qui ne peuvent tous pas lancer en ce moment, Glasnow a de grosses responsabilités en ce moment.

Gavin Stone et James Paxton ne sont pas vilains, mais Glasnow est celui qui doit tirer la rotation vers le haut en ce moment… et c’est difficile à ce niveau.

Ce qui est d’autant plus inquiétant, c’est que les Dodgers auront besoin de Glasnow en séries. Ils doivent trouver le moyen de diminuer sa charge de travail s’ils espèrent pouvoir compter sur lui quand les matchs seront vraiment importants.

Parce que si les premiers signes d’épuisement font surface au début du mois de juillet, on peut se demander si les Dodgers ne se dirigent pas vers l’autoroute du désastre dans ce dossier d’ici le mois d’octobre.

Tags:

Dodgers de Los Angeles, Tyler Glasnow

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire