Diamondbacks : leurs longues balles ont fait la différence

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 12 octobre 2023 à 18h01

Qui ici, en toute honnêteté, avait prédit que les Diamondbacks de l’Arizona allaient balayer les Brewers de Milwaukee et les Dodgers de Los Angeles coup sur coup?

Pas moi, en tout cas. Je ne suis pas un exemple à suivre pour autant parce que je prédis toujours mal en séries, mais quand même.

Tout ça pour dire que le club de l’Arizona a pris les autres formations par surprise. Les gars l’ont fait avec de belles performances sur le monticule, ce qui est… surprenant concernant leur enclos.

C’est un peu le monde à l’envers puisque plusieurs personnels de lanceurs ordinaires sur papier ont les meilleures moyennes de points mérités depuis le début des séries. #Phillies #Diamondbacks #Rangers

Mais même si c’est le monticule qui fait gagner les championnats, on sait quand même que les frappeurs ont leur importance. C’est ce qui fait en sorte que les Rangers et les DBacks sont 5-0 en séries.

Et en Arizona, c’est assez fou.

Depuis le début des séries, les Diamondbacks mènent la MLB avec 13 longues balles. Ils en ont quatre en deux matchs contre Milwaukee et neuf en trois matchs contre L.A.

Les Astros en ont une de plus en série de division, mais en quatre matchs au lieu de trois. En moyenne, l’Arizona est donc gagnant au change.

Je sais qu’il n’y a pas que les circuits dans la vie, mais regardez le classement du plus de circuits en séries : ça a quasiment des airs de power ranking.

Les Diamondbacks et les Astros sont déjà en série de championnat. Les Phillies sont à un gain d’y parvenir. On parle des trois clubs à au moins 10 circuits depuis le début des séries.

Je sais que ce n’est pas tout le monde qui a disputé les matchs wild card, mais quand même : on peut comparer le nombre de circuits par match pour avoir un classement similaire.

Les Rangers sont au cinquième rang avec sept longues balles et du top-5, seuls les Twins ont des airs d’imposteur en ce moment.

Les Braves, qui font présentement face à l’élimination, n’ont que deux circuits en trois matchs. Et l’un d’eux (Austin Riley) leur permet carrément d’être encore en vie aujourd’hui.

Est-ce que la longue balle sera un facteur pour le reste des séries éliminatoires? Si oui, attention aux DBacks et aux Astros.

Tags:

Diamondbacks de l'Arizona

Articles similaires

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois