Daulton Varsho se distingue, mais les Blue Jays s’inclinent à nouveau

Actualités, Blue Jays

Pascal Harvey

Publié le 6 juillet 2024 à 8h30

Sans aucun doute, Daulton Varsho est candidat à l’attrapée de l’année dans les Majeures.

Hier, lors de la première manche du duel opposant les Blue Jays de Toronto aux Mariners à Seattle, le voltigeur a réalisé un jeu spectaculaire en défensive. Et ce, au grand bonheur de son coéquipier, le lanceur Kevin Gausman.

Les Blue Jays ont cependant baissé pavillon par le pointage de 2-1

Alors que le match débutait à peine et que les Mariners en étaient à leur premier tour au bâton, Varsho a couru sur plusieurs pieds (124 pour être précis) avant de saisir une balle frappée solidement par Luke Raley, tout en terminant sa course en heurtant lourdement la clôture du champ gauche. La distance franchie par Varsho est la troisième plus longue parcourue par le voltigeur et se soldant par un retrait, depuis le début de sa carrière.

Statistiquement parlant, il est parmi ceux qui couvrent le plus de terrain durant un match.

Gausman, le partant des Jays lors de ce premier match d’une série de trois face aux Mariners, n’en revenait tout simplement pas.

Cependant, les Mariners ont marqué deux points face à Gausman en troisième manche, concrétisant ainsi leur 49e gain cette saison, eux qui trônent au sommet dans l’Ouest de l’Américaine, tout en résistant à la remontée remarquable des Astros de Houston au classement.

Les Blue Jays, eux, ont subi une 49e défaite en 2024 et se retrouvent à 17 parties des meneurs de leur division, les Orioles de Baltimore.

En parlant de Varsho, John Schneider a répété qu’il était le meilleur voltigeur des Majeures en ce moment. Des propos bien surprenants, mais le gérant des Blue Jays cherche assurément à trouver du positif, considérant que son équipe joue dix matchs sous la barre des .500 pour la première fois de la saison.

Évoluant en compagnie de Kevin Kiermaier et de George Springer, Varsho est sans contredit un très bon voltigeur et il démontre de belles choses en attaque cette saison. Le trio des Jays procure régulièrement des jeux à couper le souffle en défensive aux amateurs de l’équipe.

Pour sa part, Raley était convaincu que la balle tomberait en lieu sûr et qu’il récolterait ainsi un coup de plus d’un but. D’ailleurs, il était en pleine course lorsqu’il a aperçu l’officiel confirmer le retrait. Même les partisans des Mariners n’ont pu refouler leur appréciation pour ce bijou défensif. Cependant, il faut dire que bien des partisans des Jays provenant de l’Ouest canadien profitent de la visite de leurs favoris à Seattle pour les voir à l’œuvre.

Gausman a connu une belle sortie en récoltant dix retraits sur des prises, mais ses performances ont été éclipsées par celles de Luis Castillo. Le partant des Mariners a œuvré durant six manches et deux tiers et n’a offert que deux coups sûrs aux frappeurs des Jays, dont un circuit en solo à Kevin Kiermaier, en début de sixième manche.

Spencer Horwitz a été le seul autre frappeur des Blue Jays à obtenir un coup sûr dans le cadre de cette défaite. Luke Raley, encore lui, a produit les deux points de son équipe grâce à un double face à Gausman.

Les Blue Jays auront l’occasion de se reprendre aujourd’hui, alors que le Cubain Yariel Rodriguez fera face à Emerson Hancock, du côté des Mariners.

  • Anthony Volpe a mal paru sur celle-là. Les Yankees, qui étaient à une prise de gagner hier contre Boston, ont d’ailleurs perdu.
  • Trois circuits pour Will Smith hier.
  • Gros jeu de Carlos Correa.
  • Yimi Garcia va lancer pour les Bisons aujourd’hui.
  • Mookie Betts prend du mieux.
Tags:

Blue Jays de Toronto, Daulton Varsho, Kevin Gausman, Luis Castillo, Luke Raley, Mariners de Seattle

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire