Ça ne va pas bien pour Edwin Diaz

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 14 mai 2024 à 10h30

La défaite des Mets de New York hier soir (lundi) contre les Phillies de Philadelphie est allé à la fiche de Sean Reid-Foley, mais disons qu’il n’est pas le principal responsable de ce revers.

C’est que le closer des représentants du Queens, Edwin Diaz, a saboté la rencontre, accordant deux points sur deux coups sûrs, en plus de donner deux buts sur balles et d’atteindre un frappeur. Le droitier a également réussi un retrait sur des prises en une manche de travail.

Diaz a semblé hors de ses crampons dans ce match, accordant ses premières passes gratuites depuis le 20 avril dernier, ce qui met fin à une séquence de huit manches sans donner de but sur balles.

Malgré cette vilaine sortie, Diaz demeurera le releveur numéro un des Mets, puisque ces derniers n’ont pas d’autres options et que le releveur affiche tout de même une moyenne de points mérités de 3,24 en 16 manches et deux tiers de boulot.

Cela n’empêche toutefois pas que les performances récentes de l’homme de 30 ans sèment un vent d’inquiétude dans la Grosse Pomme. Le gérant Carlos Mendoza n’est cependant pas de cet avis.

Les meilleurs closers vont parfois passer par là. C’est l’un de ces matchs où il ne l’avait pas aujourd’hui. Mais il est une partie importante de cette équipe, et il s’en sortira.

On s’attend effectivement à ce que Diaz revienne à ses standards d’antan. On peut de tout même se questionner à savoir si la déchirure du tendon rotulien qu’il a subi au genou droit et qui l’a tenu à l’écart du jeu pour l’entièreté de la campagne 2023 a un lien avec sa baisse récente de régime.

Un signe positif pour Diaz est la vélocité de ses tirs. Hier, quatre de ses quatorze balles rapides ont enregistré une vitesse supérieure à 98 MPH sur radar. Ce n’est toutefois pas encore au niveau de 2022, lorsqu’il a accumulé 32 sauvetages et 118 retraits sur des prises en 62 manches de travail, alors que le releveur dépassait régulièrement les 100 MPH.

Il sera donc intéressant de suivre la suite des choses dans son cas.

Tags:

Carlos Mendoza, Edwin Diaz, Mets de New York

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire