Alex Wood défend ses agents et Charlie Blackmon

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 19 janvier 2018 à 15h30

L’agence ACES est réputée pour ne pas amener ses clients vers l’arbitrage, là où les liens peuvent rapidement s’effriter entre un joueur et l’organisation. Ce n’est pas jojo une période d’arbitrage puisque le joueur impliqué mange quelques uppercuts au menton et ressort de là plutôt ébranlé.

Charlie Blackmon, qui aurait pu embarquer dans ce ring pour une lutte à finir (l’arbitration), a pu éviter ce scénario grâce aux gars de ACES. Récemment embauchée par le voltigeur, cette agence s’est occupée de bien négocier afin de permettre à Blackmon de focaliser davantage sur sa préparation en vue de la campagne 2018. Sam et Seth Levinson, les propriétaires de l’agence, ont exécuté un boulot colossal. Toutefois, aux yeux de Jon Heyman, Blackmon n’a pas obtenu ce qu’il mérite.

https://twitter.com/JonHeyman/status/954410987259662336

Des chiffres qui parlent

C’est vrai que Blackmon s’est imposé comme l’un des meilleurs joueurs du circuit, qu’il a confirmé son statut du meilleur premier frappeur de la MLB et qu’il s’est classé au cinquième rang de la bataille pour le MVP de la Nationale. C’est aussi vrai que 14 millions de dollars, c’est bien peu pour un joueur de son calibre. Le catalyseur des Rockies, c’est lui, et ses chiffres le démontrent : 137 points marqués, 213 coups sûrs, 14 triples, 37 circuits, 104 points produits et une moyenne de .331.

Oui. Il vaut plus que 14 millions $. Sauf que Blackmon, c’est un personnage particulier qui conduit encore une vieille Jeep 2004. Lui, il ne voulait pas entrer en conflit avec la direction des Rockies du Colorado puisque son but ultime est de demeurer un membre de cette franchise. Un autre client de l’agence ACES, Alex Wood, a vivement critiqué le billet de Heyman.

https://twitter.com/Awood45/status/954429772460896257

Je dois lui donner raison. Heyman critique un brin les agents à Wood et Blackmon, qui font un boulot colossal avec les clients qu’ils représentent. Heyman se demande si Blackmon a bien fait de changer d’agence. ACES jouit d’une excellente réputation, donc le move de Blackmon était réfléchi et faisait son bonheur.

Tags:

Articles similaires