Alek Manoah doit trouver une manière de se ressaisir

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 17 avril 2023 à 8h30

Je vais arrêter de prédire des bonnes saisons aux lanceur #1 des Blue Jays.

L’an passé, je me suis dit que Jose Berrios était le seul lanceur envers lequel je n’avais aucun doute en début de saison. Il aura finalement été l’un des pires artilleurs de la rotation en 2022.

Il y a quelques semaines, je tenais un discours similaire envers Alek Manoah, qui venait de s’acheter de nombreux votes pour le trophée Cy Young.

Et disons qu’à part contre les (pauvres) Royals, il n’y en a pas eu de facile pour Manoah.

Après avoir vu Yusei Kikuchi et Jose Berrios contenir les Rays, il a accordé sept points mérités en 4.2 manches de travail. Il a donné quatre buts sur balles et a passé cinq gars dans la mitaine.

Cela fait monter sa moyenne de points mérités à 6.98 cette saison.

Hier, contre les Rays de Tampa Bay, il a donné six points après deux retraits. Encore pire : trois d’entre eux étaient avec des comptes de deux prises.

Un lanceur qui ouvre la porte à un club comme Tampa va le payer cash. Et quand un artilleur gaucher comme Shane McClanahan est de l’autre côté…

La prochaine étape, c’est de se demander qu’est-ce qui se passe dans le cas du lanceur des Blue Jays, qui est au coeur de son premier passage à vide chez les pros.

J’imagine que la réponse est complexe et que Pete Walker (entraîneur des lanceurs) est sur le cas, mais il devra retrouver la zone de prises. Même Kevin Cash l’a dit.

Sa balle glissante n’est pas au rendez-vous.

Celui qui veut rester positif sait qu’il a laissé tomber les 39 179 fans présents dans les estrades. En moyenne, il y avait plus de 36 000 partisans par match contre Detroit et Tampa… et outre le départ de Manoah, ça s’est très bien passé.

Ce qui est intéressant, c’est que Manoah devrait théoriquement affronter les Yankees samedi au Yankee Stadium dans le cadre de son prochain départ. Les Jays ont congé jeudi entre les matchs à Houston et à New York.

Et ce qui est encore plus intéressant, c’est que les Yankees auront congé aujourd’hui, ce qui fait en sorte que Gerrit Cole devrait affronter Manoah samedi. Et Cole, il est un peu en feu…

Si Manoah arrive à lancer, par exemple, sept manches en ne donnant qu’un point tout en allant chercher la victoire, tous ses maux lui seront pardonnée.

Mais s’il échoue contre un gros rival de division qui veut arracher chaque victoire aux Jays?

Dans un tel cas, sa force de caractère sera mise à rude épreuve. Il sera en grand questionnement afin de se demander pourquoi il ne trouve pas son erre d’aller.

Disons que son prochain départ sera très, très important. Très.

10e manche
  • C’est bien de voir les releveurs avoir un tel accueil.
  • Grosse victoire pour les Rangers.
  • En parlant du loup.
  • Belle sortie.
  • Il est bon, le jeune.
Tags:

Alek Manoah, Blue Jays de Toronto, Gerrit Cole, Rays de Tampa Bay, Yankees de New York

Articles similaires

Félix Forget

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois