À Cleveland, Steven Kwan amorce la saison 2022 en lion

Actualité

Félix Forget

Publié le 12 avril 2022 à 14h00

Avant le début de saison, l’un de mes créateurs de contenu de baseball favoris, Foolish Baseball, a publié une vidéo qui s’intitulait 5 Hitters I LIKE for 2022 (traduit littéralement par « Cinq frappeurs que j’aime pour 2022 »).

Son objectif : identifier des gars qui passaient sous le radar et qui pourraient connaître une année 2022 impressionnante.

Et dans la liste, il y avait notamment le nom de Steven Kwan, un jeune voltigeur recrue des Guardians de Cleveland. Pour être franc, c’était la première fois que j’entendais parler de Kwan.

Or, maintenant que la saison est entamée depuis quelques jours, il y a justement un nom qui fait beaucoup parler de lui du côté de Cleveland : celui de Steven Kwan.

C’est un échantillon complètement minuscule, j’en conviens, mais à l’heure actuelle, Kwan a une moyenne au bâton de .692 et une MPP (OPS) de 1.789. Encore plus impressionnant, il n’a jamais été retiré sur trois prises depuis le 26 septembre dernier et il n’a toujours pas effectué un élan dans le beurre depuis le début de la campagne.

Il s’est élancé 26 fois, il a touché la balle 26 fois.

Évidemment, ces résultats-là sont complètement insoutenables sur 162 matchs, j’en conviens. Mais malgré tout, on remarque que Kwan possède une superbe discipline au bâton et qu’il est capable de mettre le bâton sur la balle.

Et ça, ce n’est pas toujours facile, parole de Joey Gallo.

Kwan redescendra sur terre, mais depuis le début de la saison, il a atteint les sentiers 15 fois en quatre rencontres. Des gars comme Miguel Cabrera, Joey Votto et Freddie Freeman n’ont jamais fait cela durant leur carrière, eux.

Certains seront portés à dire qu’il est le Yermin Mercedes de cette année et qu’il finira par redevenir un joueur plutôt normal, et c’est une possibilité. Néanmoins, le coffre à outils de Kwan (contact + discipline) me semble être quelque chose de plus stable que celui qu’avait Mercedes la saison dernière (contact + puissance).

Je ne dis pas que Kwan remportera un Bâton d’argent au terme de la saison, mais je pense qu’il pourra être un frappeur légèrement au-dessus de la moyenne pour toute la saison 2022. Et pour un frappeur recrue, c’est loin d’être vilain.

Bref, on continuera de surveiller ce que Kwan peut offrir du côté de Cleveland. Est-ce qu’il sera l’un des morceaux qui viendront aider José Ramirez à gagner d’ici quelques années avec les Guardians? On le saura dans les prochains mois.

Tags:

Guardians de Cleveland, Steven Kwan

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Maxime Trudeau