Pourquoi le marché des agents libres est-il au ralenti?

Publié le 02 janvier 2018

Au début de la saison morte, tout allait au ralenti. C’était normal, le dossier Shohei Ohtani et le dossier Giancarlo Stanton captaient toute l’attention. C’est comme si le marché attendait que les deux dossiers se règlent avant de commencer à bouger.

Et maintenant?

Les deux dossiers sont pourtant réglés, Ohtani est un Ange et Stanton un démon…. heee, un Yankee!

Ma collègue et amie, Alexandra Philibert, nous parlait jeudi passé des Marlins qui ont changé la donne. Oui, certes, mais encore?

J’adhère à cette explication, mais je voulais aussi d’autres réponses, que j’ai trouvées dans les écrits de Jon Heyman. Voici donc cinq autres raisons du pourquoi du comment.

Les DG et les propriétaires sont plus patients

On peut dire que le temps des DG comme Omar Minaya et Kevin Malone, ou des propriétaires comme George Steinbrenner et Mike Ilich est révolu. Nous sommes maintenant à l’ère de l’analyse, les DG ne veulent pas faire d’erreurs et ils calculent tout sous tous les angles possibles. Ça prend plus de temps que d’agir sous le coût de l’émotion pour gagner à tout prix!

Les méchants se soucient maintenant de la taxe de luxe

Les équipes des gros marchés, comme New York (Yankees) et Los Angeles (Dodgers), se soucient maintenant de ne plus surpasser la taxe de luxe (qui sera à 197 millions en 2018), ce qui limite les mouvements de joueurs qu’ils auraient pu faire auparavant.

Comme je le mentionnais dans mon texte d’hier, les Yankees ont acquis les services de Giancarlo Stanton, mais en s’assurant de quand même atteindre cet objectif. Normal que maintenant ils soient plus tranquilles sur le marché, même s’ils veulent acquérir un autre lanceur partant.

Les gros noms toujours disponibles

Les plus gros agents libres n’ont toujours pas trouvé preneurs. Nous sommes maintenant en 2018 et seulement 22 des top 80 agents libres ont signés une entente, dont aucun du top 10.

On pourrait lier « l’effet Marlins » ici. N’eût été des excellents joueurs disponibles par voie de transaction, les meilleurs agents libres seraient peut-être aujourd’hui dans un nouvel uniforme.

Oui, encore Scott Boras!

L’agent super star a toujours été du style très patient. Il représente cinq joueurs qui sont dans le top 10 du marché des agents libres présentement. Ça ralenti définitivement les choses, mais nous devrons être patients, plusieurs de ses clients ont signés à la mi-janvier, voire même au début de février dans le passé!

Il est vorace ce Scott!

Le marché de l’année prochaine

https://passionmlb.test/2017/12/un-illumine-et-son-nouveau-tatouage-des-cubs-tentent-de-seduire-bryce-harper/

Au grand désarroi de mon chum Jeff Drouin, certaines équipes attendent « ti-Bryce » qui sera libre à la fin de 2018! Même si mon vieux chum est confiant de le revoir signer à Washington, il ira sûrement tester sa valeur sur le marché (et le ralentira sûrement l’an prochain).

D’autres gros noms se font aussi attendre : Manny Machado, Josh Donaldson, Dallas Keuchel, Adam Jones, Zack Britton, Craig Kimbrel, A.J. Pollock et fort possiblement Clayton Kershaw.

À suivre …

Partage

Par Maxime Lauzier

  • Nos partenaires

    AlleyOop 360 Attitude Football
  • Tous droits réservés © 2016 – 2022 Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram