On ne remplace pas une légende, on en devient une

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 28 avril 2018 à 7h30

Didi Gregorius a encore frappé. Cette fois, c’est en dixième manche que son altesse « Sir Didi » a délivré les siens d’un puissant coup de sceptre, son dixième de la saison, et a offert une précieuse victoire aux siens face à l’armée des anges de Californie.

https://twitter.com/Starting9/status/990100434533699585

Grâce à ce nouveau coup de maitre, les Yankees empochent une septième victoire consécutive et consolident leur deuxième place au classement de la division Est de la Ligue américaine, avec trois matchs de retard sur les Red Sox de Boston et deux matchs d’avance sur les Blue Jays de Toronto.

Didi Gregorius, New York Yankees
Didi Gregorius connait un début de saison digne d’un MVP. Photo – Getty Images

Derek qui … ?

Personne ne souhaite remplacer une légende. Pourtant, on se sent déjà un peu mal pour celui qui devra un jour remplacer Didi Gregorius. Vous ne trouvez-pas?

Car Didi est en train de devenir une légende. Que dis-je? Didi est déjà une légende. Rappelez vous : Octobre 2017, les Yankees et les Indians étaient à égalité dans la série de division et à l’issue du match 5, il ne devait en rester qu’un.

La suite, on la connait. Les Yankees ont éliminés les puissants Indians (102 victoires) en remportant le match 5 à 2 grâce, notamment, à la folle soirée au bâton de Didi Gregorius, auteur de deux coups de circuits. Ce soir là, Didi a fait quelque chose que l’homme qu’il a remplacé – quel était le nom de ce gentil garçon? – n’a jamais fait dans une carrière qui comprenait 158 matchs de playoffs.

https://twitter.com/PinstripePride0/status/947648784162541568

Derek Jeter n’a jamais frappé deux coups de circuit dans un match de séries, et qui plus est, dans un match de séries à élimination directe. Pour Didi, c’est fait, et il l’a fait face à un Cy Young, Corey Kluber.

Didi n’échappera jamais aux comparaisons avec Jeter, mais il faut bien se rendre à l’évidence : et si il était tout simplement meilleur que Derek Jeter?

Une standing ovation à 4500 kms de New York

Didi Gregorius sait tout faire. En frappant son dixième coup de circuit de la saison hier soir, Gregorius a eu droit à une ovation… au Angels Stadium d’Anaheim. Certes, il y avait toute une horde de partisans des Yankees présent dans les tribunes, mais quand même, c’est une chose assez rare pour être soulignée.

https://twitter.com/DaveMcAlister/status/990210663900438529

Hésitant au début, mais rapidement convaincu par Aaron Judge, Didi Gregorius est ressorti de l’abri des joueurs pour aller chercher son curtain call.

C’était un peu bizarre pour moi. Il y avait beaucoup de partisans des Yankees. Pour être honnête, je ne m’y attendais pas. Aaron Judge m’a poussé et m’a dit « Donne leur ce qu’ils veulent! » – Didi Gregorius

Tout va définitivement bien pour Sir Didi qui trône en tête du classement de presque toutes les catégories offensives de la Ligue. Jetez donc un œil sur sa carte de visite : .368 de moyenne au bâton, .459 OBP, .828 SLG, .1286 OPS, 241 OPS+, 10 HR, 30 RBI et 72 buts totales, des sommets dans l’Américaine.

Ils sont peu les joueurs du Bronx à avoir connu un tel mois d’avril. Même l’emblématique Captain Jeter n’a jamais réussi à se hisser à de tels sommets.

L’hiver prochain, les dirigeants new-yorkais pourraient s’efforcer d’offrir un joli chèque à leur joueur afin d’avoir une chance de le garder plutôt que d’aller prospecter ailleurs (Manny Machado …).

Didi Gregorius ne remplacera probablement jamais Derek Jeter dans le cœur des gens, mais a bien l’intention, lui aussi, de devenir une légende.

Tags:

Articles similaires