Les Guardians doivent échanger Jose Ramirez à Toronto (selon The Athletic)

Publié le 08 février 2022

On s'entend pour dire que les trois besoins des Blue Jays durant la saison morte, dans l'ordre et le désordre, sont d'améliorer la profondeur de l'enclos, d'aller chercher de l'assurance dans la rotation ainsi que de renforcer leur avant-champ.

On sait d'ores et déjà que la relève ne subira pas de grands changements. Ne vous attendez pas à voir un Kenley Jansen débarquer dans la grange à bras torontoise puisque les ajouts seront à plus petit prix afin de respecter l'enveloppe salariale du club, qui devrait dépenser au plus une vingtaine de millions de dollars de plus en vue de la saison 2022.

La relève des Blue Jays sera sensiblement la même en 2022
Pour ceux et celles qui croient encore que l’enclos des releveurs des Blue Jays a coûté au club une place en série lors de la dernière saison, il se peut que vous soyez encore sur les dents au début de la prochaine saison, car cette relève aura sensiblement

La rotation sera aussi visée, mais le grand coup n'est pas nécessaire. Pourquoi? Parce que le top-4 est solide et que Ross Stripling est parmi les options pour fermer la marche. Je serais plus à l'aise avec un partant de plus, mais bon.

À mes yeux, le plus gros besoin est dans l'avant-champ, où le départ de Marcus Semien fait mal défensivement et offensivement. Remplacer son jeu défensif, son expérience et tout ce qu'il apportait sera important.

Après tout, en date d'aujourd'hui, si Vladimir Guerrero Jr. ou Bo Bichette devait se blesser, non seulement Cavan Biggio et Santiago Espinal joueraient tous les jours, mais en plus, un Kevin Smith, Otto Lopez ou Gabriel Moreno devrait jouer sur une base régulière dans l'avant-champ.

Ne pas avoir de police d'assurance dans l'avant-champ n'est pas une bonne idée et il faut y remédier.

Évidemment, on sait que le nom de Jose Ramirez coche toutes les cases. Il frappe de la gauche et de la droite, il joue au troisième but, il frappe avec de la puissance, il est l'un des bons joueurs du circuit, etc. La réputation de celui qui a fini dans le top-6 de la course au MVP lors de quatre des cinq dernières saisons n'est plus à refaire.

Et selon Jim Bowden, les Guardians de Cleveland et les Blue Jays de Toronto devraient, dès la résolution du conflit de travail, travailler sur une transaction qui ferait passer la vedette dans la Ville-Reine. Cela devrait être la première priorité, à ses yeux, des deux formations.


Notons que ce sont ses idées seulement, mais qu'il est quand même très bien plogué. Ceci dit, quand je le vois proposer aux Astros de donner plus d'argent à Trevor Story qu'ils en ont proposé à Carlos Correa, je me pose des questions. L'idée est bonne d'aller chercher Story, mais à quel prix?

Tout ça pour dire que Bowden, qui recommande aux Red Sox de signer Carlos Correa, croit que les Blue Jays doivent offrir un package aux Guardians pour aller le chercher. Il suggère Gunnar Hoglund (un lanceur droitier), Jordan Groshans et le Québécois Otto Lopez.

Le risque pour Toronto, c'est que Ramirez ne signe pas à long terme. Si le nouveau venu reste pendant deux ans (il lui reste deux ans de contrôle) et part ensuite, le club aura laissé partir deux gars en mesure de prendre sa place pour le futur.

Mais d'un autre côté, les Blue Jays ont une belle banque d'espoirs et le futur, c'est maintenant. C'est en 2022 que Toronto veut faire des ravages en séries, pas à partir de 2024 ou de 2025.

Banque d’espoirs : les Blue Jays au cinquième rang de la MLB
Selon The Athletic, ils ont donc chuté de deux positions depuis l’an dernier.

Je n'ai donc pas de problème à voir les Jays payer un bon prix pour aller le chercher, mais il faudrait que Ross Atkins et Mark Shapiro aient parlé à leurs amis de Cleveland avant pour voir si Ramirez a (ne serait-ce qu'un) petit intérêt à l'idée de déposer ses valises à long terme au Canada.

Notons que les Guardians ont de bons liens avec les Blue Jays, qui étaient les finalistes dans le derby Francisco Lindor il y a un an. Shapiro et Atkins ont grandi dans l'organisation de Cleveland et les liens sont forts entre les deux organisations, qui ont des outils complémentaires pour effectuer une telle transaction.

Reste seulement à voir si les Blue Jays voudront laisser partir d'autres espoirs et si les Guardians voudront laisser partir Ramirez. Après tout, suite au changement de nom, ça va prendre une vedette pour promouvoir le rebrand de l'équipe, non?

Les deux équipes ont de grandes questions à se poser, mais je suis certain que ça fait des mois que ces questions-là se posent.

Partage

Par Charles-Alexis Brisebois

  • Nos partenaires

    AlleyOop 360 Attitude Football
  • Tous droits réservés © 2016 – 2022 Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram