Les Braves auront besoin de ce Julio Teheran là

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 17 avril 2018 à 7h30

Les duels de bons lanceurs sont toujours de beaux spectacles à admirer. Celui qui a opposé Julio Teheran à Aaron Nola lundi soir à Atlanta a tenu toutes ses promesses et c’est le partant des Braves d’Atlanta qui a, au final, eu le dernier mot.

Julio Teheran (1-1) est allé chercher sa première victoire de la saison 2018 grâce à une solide performance sur la butte dans un match où les Braves se sont imposés par la plus petite des marges face à des Phillies loin d’être ridicules. Score final 2-1.

Le lanceur partant des Braves d'Atlanta Julio Teheran
Première victoire en 2018 pour Julio Teheran. Photo – Brett Davis – USA Today Sports

Julio Teheran refroidit les Phillies

Quoi de mieux que de démarrer une série de sept matchs à domicile par une victoire? Les Braves ont entamé de la meilleure des façons cette troisième semaine de baseball de la nouvelle saison en s’imposant à domicile. Si vous pensiez que ce duel Phillies/Braves semblait moins alléchant qu’un Nationals/Mets ou qu’un Astros/Mariners, détrompez-vous, la rencontre valait la peine d’être suivie.

Les deux équipes surprennent en ce début de saison et présentent un bilan semblable au classement de la division Est de la Nationale avec 9 victoires et 6 défaites chacune. Je ne m’en plains pas, et je suis sûr que mon partenaire de Passion MLB Dany Caron passe lui aussi de très belles journées en ce moment.

Ce qui est rassurant, c’est de voir que les deux équipes présentent du beau baseball, du baseball sérieux.

Hier, c’est Julio Teheran qui a été en quelque sorte le chef d’orchestre de la rencontre en gérant à merveille la redoutable attaque des Phillies. En six manches de travail, le joueur colombien des Braves n’a donné que 5 coups sûrs et un seul point tout en faisant 9 victimes à la plaque. Julio était affûté, et c’est de ce Julio là dont les Braves auront besoin tout au long de la saison afin de ne pas gâcher ce qui a déjà été entrepris en 2018.

https://twitter.com/Braves/status/986218692613521408

Philly battue, mais pas sonnée

En face, l’équipe n’a pas à rougir de cette défaite et peut continuer à voir l’avenir d’un bon œil. Aaron Nola (1-1) n’a pas démérité de son côté avec lui aussi six solides manches de travail (4 coups sûrs, 2 points, 1 BB, 2 K). Les joueurs de la ville de la Liberty Bell ont une marge de progression énorme et sont encore en période de chauffe. Les Carlos Santana, Scott Kingery, Rhys Hoskins et Maikel Franco ne devraient pas tarder à trouver leur vitesse de croisière, ce qui rendra les choses encore plus sérieuses pour la franchise pennsylvanienne.

Par ailleurs, le lanceur Victor Arano qui a relevé Aaron Nola hier a retiré les six derniers frappeurs dans l’ordre, dont une huitième manche avec seulement trois lancers — Ryan Flaherty, Lance Adams et Ender Inciarte s’élançant sur le premier lancer. Arano a retiré les 22 frappeurs qu’il a affrontés cette saison et porte son total à 27, si l’on compte les 5 derniers qu’il a retiré en fin de saison dernière. Sur ses 27 retraits, 13 l’ont été sur trois prises.

Le jeune joueur de 23 ans est une autre valeur sûre sur qui Gabe Kapler peut compter.

https://twitter.com/HardballTalk/status/986068793414901760

Tags:

Articles similaires