Justin Turner à l'origine du changement chez Hunter Pence

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 18 juillet 2019 à 11h30

Je demeure un grand fanatique de Hunter Pence. Ce gars-là joue avec beaucoup de passion et de caractère. Il m’a d’ailleurs permis de remporter un pool lors de la campagne 2011, lui qui a connu de forts moments cette année-là. Néanmoins, les blessures ont diminué son étoffe lors des 3-4 dernières années. Pence n’est plus un membre des Giants, lui qui a paraphé un pacte d’un an (2 millions de dollars) avec les Rangers du Texas. Avec eux, il connaît un regain de vie. Un VRAI!

Hunter Pence_Rangers
Photo : Ross D. Franklin/Associated Press

Chez les Rangers, il s’est permis de recevoir une invitation au Match des étoiles. Toutefois, dû à une blessure au niveau de l’aine, il n’a pas pu danser sur le terrain pour une 4e fois dans de telles circonstances. Il était présent à Cleveland, mais sans toutefois jouer lors de ce duel. Avec une ligne de frappe de .287/.345/.589, 15 bombes et 48 points produits en 57 joutes, il est le catalyseur des Rangers. Comment a-t-il pu réaliser un tel retour à d’aussi vieux standards?

La réponse demeure très logique : il a modifié sa mécanique, son élan.

Trevor Bauer l’a accueilli lors de l’épisode 7 de son podcast #BauerBytes, où il accueille un homologue et discute avec lui devant un bon repas.

Pence s’est aperçu que Justin Turner avait peaufiné son élan, donc il s’est inspiré de ça afin de modifier son approche. Il avait encore de la vitesse et il se sentait bien physiquement, donc il a besogné dans le but de renouer à des standards plus élevés. Il a toujours frappé vers le bas, puis c’est cette approche qu’il a ajustée. Maintenant, il utilise davantage sa main droite pour s’élancer par en dessous.

Je dois le dire, j’adore lorsqu’un vétéran change des habitudes pour relancer sa carrière. Ça démontre tout le caractère qui l’habite. Pouce levé, monsieur Pence.

Tags:

Articles similaires