Juan Soto et les Yankees sont faits pour s’entendre

Actualités

Pascal Harvey

Publié le 29 juin 2024 à 10h30

Flairant l’autonomie, Juan Soto est en mode séduction et son équipe actuelle, les Yankees de New York, en fait tout autant à son endroit.

Acquis des Padres de San Diego avant la saison 2024, Soto a pour objectif de faire sauter la banque et ambitionne même de reléguer le contrat consenti par les Dodgers de Los Angeles à Shohei Ohtani aux oubliettes.

Évoluant dans un marché gigantesque, Soto et son agent Scott Boras savent très bien qu’il ne pouvait trouver un terreau plus fertile pour se faire valoir et ainsi prouver à la planète baseball qu’il est l’un des meilleurs de sa profession. À 25 ans, le Dominicain n’a pas encore atteint son apogée et Hal Steinbrenner va travailler très fort pour s’assurer que le mariage actuel perdure pour encore bien des années.

Ayant vécu tout récemment une série de matchs face à leurs cousins, les Mets, dans ce que l’on appelle la série du métro, Soto et les Yankees se sont sentis épiés par Steve Cohen. Le mégalomane à la tête de l’autre équipe de la métropole américaine ne s’en cache pas, il a une envie folle de subtiliser Soto aux Yankees et d’en faire la prochaine vedette de sa formation.

Soto et Boras ont donc le gros bout du bâton en se retrouvant au cœur d’une guerre de pouvoir entre deux individus qui ont les moyens de leurs ambitions. Soto risque fort possiblement d’évoluer à New York au cours des prochaines années et dans un uniforme rayé par surcroit, mais il est difficile de confirmer laquelle pour le moment.

Cohen a été tranquille lors de la dernière saison morte s’il on compare aux rocambolesques signatures de la saison précédente, alors qu’il avait attiré les vétérans Max Scherzer et Justin Verlander à New York. Ne comptez pas sur lui pour être inactif encore bien longtemps et Soto devient une cible de choix pour lui et son état-major. Les Mets piétinent au classement et quelques joueurs devraient changer de décor très bientôt, incluant le puissant cogneur Pete Alonso.

Afin de redonner du lustre à sa formation, il faut s’attendre à tout de la part du propriétaire des Mets, mais celui des Yankees peut répondre coup pour coup afin de permettre à son équipe à lui de demeurer au sommet, tenant tête aux jeunes et talentueux Orioles, une équipe en pleine progression.

Boras, le plus rusé des agents de joueurs, profitera au maximum de cette situation, même si sa réputation a pâli et que ses dernières signatures n’ont pas été à la hauteur. Sur ce coup, il peut difficilement manquer la cible.

Un élément joue en la faveur des Yankees en ce moment et il s’appelle Aaron Judge. L’imposant voltigeur passe beaucoup de temps avec Soto et les deux sont de plus en plus liés. Les deux sont assis ensemble lors des réunions d’équipe et communiquent régulièrement leurs bons coups.

Ceci n’est pas une pièce sur laquelle Cohen et les Mets peuvent compter et plus le temps passent, plus Soto et Judge connaissent du succès ensemble, moins les chances de voir le Dominicain choisir une autre équipe sont présentes.

Hier, les deux comparses ont aidé les Yankees à démolir les Blue Jays et ils semblent avoir du plaisir à évoluer ensemble. C’est de la musique aux oreilles du propriétaire de la formation du Bronx.

Il ne faut cependant pas sous-estimer l’effet Boras dans tout ça, car le vieux routier a plusieurs tours dans son sac et il lui arrive assez souvent de surprendre les observateurs en orchestrant une signature venue de nulle part.

Tags:

Hal Steinbrenner, Juan Soto, Mets de New York, MLB, Scott Boras, Steve Cohen, Yankees de New York

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire