Charlie Morton étincelant, la rotation des Astros domine la MLB

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 20 avril 2018 à 7h24

Le lanceur partant des Astros de Houston Charlie Morton connait un début de saison phénoménal. S’il y a un nom à retenir dans la victoire des siens sur les Mariners de Seattle par la marque de 9 à 2, jeudi soir, c’est bien le sien. Le joueur a été une nouvelle fois magistral.

Après leur victoire facile de 7-1 face aux mêmes Mariners mercredi, les Astros s’imposent sans trembler et remportent la série par 3 matchs à 1. Ce qu’il faut retenir de cette semaine et de ce début de saison pour les Astros  (13-7), c’est l’outrageuse domination de leur rotation partante.

Charlie Morton le lanceur des Astros de Houston
Charlie Morton a été étincelant dans la victoire des Astros sur les Mariners, ce jeudi. Photo – Getty Images

La rotation des Astros : Une forteresse imprenable

Les Mariners de Robinson Cano n’ont pas eu assez d’une soirée pour trouver une solution face aux lancers du partant des Astros. Le droitier du Texas a une nouvelle fois excellé en lançant sept manches impeccables, ne concédant que 3 coups sûrs, retirant 7 frappeurs adverses à la plaque et bien sûr, sans concéder le moindre point.

La rotation partante des Astros va à merveille, les Mariners eux, terminent leur série avec une moyenne d’équipe de .171. C’est pour dire!

De son côté, Charlie Morton a empoché sa troisième victoire de la saison, il reste invaincu dans la catégorie. Sa moyenne de points mérités s’est « effondrée » à 0.72 et il affiche un ridicule ratio K/BB de 33-6. Sur les 25 manches qu’il a lancés en 2018, Morton n’a donné que deux maigres points à ses adversaires.

Le lanceur domine son sujet.

https://twitter.com/PitchingNinja/status/987298679034871808

Morton est tout proche de connaitre le meilleur mois pour un lanceur partant ayant lancé au moins 25 manches.

Nolan Ryan, mai 1984: 0.20 ERA

Ken Johnson, septembre 1963: 0.44 ERA

J.R. Richard, août 1979: 0.67 ERA

Charlie Morton, avril 2018: 0.72 ERA

Dallas Keuchel, avril 2015: 0.73 ERA

Il faut croire que sa réussite est contagieuse puisque Gerritt Cole (0.96 ERA) et Justin Verlander (1.35 ERA) ne sont pas loin derrière non plus. Les cinq lanceurs partants ont accordé 2 points ou moins à 15 reprises sur les 20 matchs joués en 2018 et la MPM de l’équipe culmine à 2.26 « à cause » d’un départ raté de Lance McCullers Jr. au cours duquel le pauvre lanceur a donné 8 points.

Qu’importe, la rotation partante des Astros de Houston lance mieux que quiconque en 2018.

Charlie Morton dans un pic tardif

Comme la saison passée, Charlie Morton lance ses balles avec une vélocité fulgurante. Vitesse moyenne pour sa rapide : 96,3 MPH (NDLR : 92,9 MPH en 2015), ce qui le place au troisième rang derrière Luis Severino et Noah Syndergaard. Seule différence avec la saison passée, c’est qu’il semble utiliser de plus en plus cette rapide meurtrière (33 K) et de moins en moins sa sinker. Ceci explique sans doute la hausse de son pourcentage de balles rapides comptées comme prises par les arbitres (69,2 % cette année contre 61,5 % en 2017) ainsi qu’une hausse du pourcentage d’élans manqués par les frappeurs adverses sur ses tirs.

Tout cela est prometteur pour la suite. Même s’il faut rester prudent et attendre encore une bonne dizaine de sorties supplémentaires pour commencer à parler de possibilité de Cy Young ou autre récompense, Charlie Morton semble être, à 34 ans, en plein dans son pic en carrière, et ce, pour le bonheur des Astros de Houston.

Comme quoi, il n’est jamais trop tard.

https://youtu.be/N1CwtHR4FK0

Tags:

Articles similaires