En 2021, Jordan Groshans a évolué dans le AA. Tout était permis pour l’espoir #3 des Blue Jays de Toronto, lui qui devait partager l’arrêt-court avec Austin Martin et évoluer au troisième coussin.

Ceci dit, on ne peut pas dire qu’il a pleinement répondu aux attentes en 2021 quand on regarde froidement ce qu’il a fait. Oui, sa moyenne de .291 et sa MPP de .817 ne sont pas vilains du tout, mais ça va plus loin que ça. Défensivement, il n’a pas été parfait (12 erreurs) et sa puissance n’était pas au rendez-vous en vertu de ses sept longues balles en 75 matchs seulement.

Ceci étant dit, il ne faut pas forcément commencer à s’inquiéter trop rapidement. Sans avoir joué en 2020 et avec une blessure en 2021, il est normal de ne pas l’avoir vu être à son meilleur en 2021.

Un peu comme Austin Martin, dans le fond.

https://twitter.com/passion_mlb/status/1479483061255483397

Mais d’un autre côté, il ne faut pas être trop positif et croire que tout va bien puisque ce n’est pas forcément le cas. Après tout, il a été surpassé par Gabriel Moreno et par Orelvis Martinez dans la hiérarchie des espoirs des Blue Jays pour une raison…

Des questions sur sa puissance, il y en a de plus en plus. Dans l’optique où c’était son pain et son beurre et la raison pour laquelle il a été un choix de premier tour en 2018, ce n’est pas idéal.

Le problème, c’est qu’avec une saison 2020 à l’eau pour les jeunes, il faut apprendre à se nuancer. D’un côté, il y a ceux qui doutent de ce qu’il pourra faire. De l’autre? Ceux qui croient encore en lui. Jim Bowden croit qu’il sera un frappeur meilleur que la moyenne.

La vérité est sans doute entre les deux. Il a le potentiel de devenir un grand frappeur, mais il a encore des croûtes à manger pour y arriver après avoir peu joué en deux ans.

En 2022, il ira jouer contre des hommes dans le AAA si la progression normale est suivie. Groshans devra alors prouver, contre des lanceurs qui ont joué dans les Majeures, qu’il peut frapper pour la puissance. Offensivement, ce sera un défi important pour lui.

Mais défensivement, si j’étais les Blue Jays, j’arrêterais le projet de l’arrêt-court puisque son style de jeu se colle beaucoup plus à celui d’un joueur de troisième but. J’en ferais un joueur de troisième coussin à temps plein afin de le voir se développer à une position qui, curieusement, fit avec les besoins du grand club.

Notons que Gabriel Moreno aura aussi droit à des répétitions au troisième but en 2022. Groshans devra se battre pour son temps de jeu.

À quoi s’attendre en 2022 de l’espoir #3 des Blue Jays, donc? Je veux voir un gars qui va se battre pour faire sa place dans les Majeures grâce à des efforts défensifs et un coup de bâton plus puissant. S’il y arrive, il aura droit à un rappel à Toronto en cours de route.