Alex Rodriguez : un processus de rédemption efficace

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 31 mars 2018 à 11h00

Pendant des lunes, A-Rod était perçu comme l’un des joueurs (sinon le joueur) les plus détestés du baseball. Son attitude, sa relation houleuse avec Derek Jeter (et plusieurs autres coéquipiers) et ses problèmes de consommation ont fait de lui l’anti-héros idéal du baseball majeur.

Cependant, le vent a tourné. Si certaines personnes détestent et détesteront Alex Rodriguez à jamais, la perception à son égard a pris une tangente très positive. Devenu analyste dans le monde du baseball et conseiller spécial chez ses Yankees, il semble parfois plus apprécié que Derek Jeter, qui n’utilise pas la voie la plus populaire afin de reconstruire ses Marlins.

Mais comment a-t-il réussi ce tour de force?

Une campagne de rédemption sur les réseaux sociaux

La réponse est aussi simple que ça : une campagne de PR. Via son compte Instagram, le polarisant retraité a entrepris une campagne de rédemption qui visait à montrer un meilleur côté de sa personnalité.

Sa première photo remonte au mois de mai 2013. Alors qu’A-Rod travaillait à un retour au jeu à la suite d’une opération, il a publié la photo suivante :

https://www.instagram.com/p/Z-p70GmxMW/?utm_source=ig_embed

Sur ce cliché, nous pouvons voir Rodriguez pratiquer… et c’est ainsi qu’il voulait se montrer : en train de travailler. De retour à la base, comme il l’a si bien indiqué sous sa photo.

À l’époque, A-Rod faisait l’objet de rumeurs de dopage. Personne n’est vraiment tombé des nues lors de l’annonce de sa suspension d’un an… mais son image en avait pris pour son rhume.

La même recette

Même si les quelques photos publiées ici et là n’avaient pas fait de lui un ange de pureté aux yeux du public en 2013, il détenait la recette du succès. Il a donc continué de se positionner comme un travailleur acharné qui voulait revenir à New York.

En 2015, A-Rod est devenu un peu plus apprécié, mais ses 33 longues balles parlent d’elles-mêmes. Tout le monde est aimé dans le Bronx lorsque les résultats sont au rendez-vous…

https://www.instagram.com/p/Bdu43-DFaV1/?taken-by=arod

Malgré tout, ce capital de sympathie est disparu lorsque la saison 2016 s’est pointée le bout du nez. Poussé à la retraite par la grosse gomme des Yankees, Rodriguez était de retour à la case départ.

L’impact des femmes de sa vie et de ses collègues

Mais il n’a pas lâché. Il s’est mis à publier des images de lui avec ses deux filles et avec sa blonde, Jennifer Lopez, avec qui il forme un couple depuis l’année dernière. C’est là que le niveau d’appréciation à son égard a augmenté.

https://www.instagram.com/p/BdIxQrSFaJr/?taken-by=arod

Finalement, son bon travail en tant qu’analyste de baseball l’aura aussi aidé à revenir dans les bonnes grâces de certaines personnes. À Fox Sports et à ESPN, il fait un excellent travail et il s’entend très bien avec ses collègues, ce qui le rend plus humain aux yeux du public.

https://www.instagram.com/p/BcIOVp2AAX_/?taken-by=arod

Pour certains, Alex Rodriguez restera un tricheur à jamais. Pour d’autres, il est devenu un être humain plus mature qui a appris de ses erreurs. Plus accompli dans son travail et plus épanoui qu’à l’époque où il pleurait en raison de ses problèmes de dopage, Rodriguez aura réussi à changer la perception des gens à son égard.

Faut le faire, quand même… le gars est parti de loin!

Source : Vice Sports

Tags:

Articles similaires