À Washington, améliorer l'enclos est plus qu'un besoin criant

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 21 juillet 2019 à 7h00

Depuis environ deux mois, les Nationals de Washington sont la meilleure équipe du baseball majeur. L’équipe gagne plus que quiconque, ce qui les a ramenés dans la course à la tête de la division.

Propulsés par une attaque aussi puissante qu’équilibrée, les Nationals comptent aussi sur une rotation de feu. Avec la victoire d’hier face aux Braves, cela a d’ailleurs aidé les partants de l’équipe à égaler un record vieux de plus de 100 ans : aucun membre de la rotation n’a été débité d’une défaite à sa fiche depuis 27 matchs, soit depuis plus d’un mois d’activité.

https://twitter.com/MLBStats/status/1152785479802265600

Au cours de cette séquence, les Nationals ont maintenu une fiche de 19-8. Cela veut donc dire que les huit défaites sont le fruit des erreurs de la relève.

Du renfort

Cela nous amène à la GROSSE faiblesse de la formation : l’enclos.

Mis à part le closer Sean Doolittle, aucun releveur de la formation ne fait le travail. La relève a coûté beaucoup de matchs et possède une horrible moyenne de points mérités qui dépasse la barre de 6 depuis le début de la saison.

Ce n’est pas normal de demander cinq retraits à ton closer, on va se le dire.

https://twitter.com/dougherty_jesse/status/1152768982895796224

Il est facile de comprendre quel aspect de sa formation Mike Rizzo vise à améliorer. N’importe quel releveur disponible sera dans la mire de l’équipe puisque sans un bon bullpen, il est difficile de faire un bon bout de chemin.

On parle d’ailleurs de releveurs dont l’autonomie est encore loin.

https://twitter.com/JamalCollier/status/1152938865000366080?s=19

Attendez-vous à en voir plus qu’un débarquer dans la capitale au cours de la prochaine semaine et demie.

Tags:

Articles similaires