Noah Syndergaard ne voulait pas être dans la tourmente des Mets

Les Angels de Los Angeles ont annoncé mardi soir la mise sous contrat du lanceur Noah Syndergaard qui avait disputé ses sept années de carrière avec les Mets de New York. Plusieurs s’attendaient à ce que Thor soit de retour dans la Grosse Pomme.

D’ailleurs, le principal intéressé s’est ouvert sur les raisons qui l’ont poussé à quitter les Mets pour s’installer en Californie.

Publicité

L’une d’elles aura été l’incertitude qui plane autour du club.

« C’est une sorte de moment de rupture pour moi. Je ne voulais pas parier sur ce genre d’incertitude qui se passait avec eux. »

On peut très bien le comprendre, lui qui aura déjà à gérer les incertitudes de son état de santé. Pas besoin de s’ajouter les distractions que seuls les Mets sont capables de créer. Syndergaard est bien placé pour savoir ce qui l’attendait, après les avoir vécus durant les sept dernières campagnes.

Publicité

Quant à son choix des Angels, le fait qu’une rotation à six partants soit préconisée a fait pencher la balance. En effet, cela lui permettra de ne pas mettre trop de pression sur bras au retour d’une opération de type Tommy John.

Peu importe le résultat final au terme de la saison 2022, le risque est faible pour les Angels, eux qui ont cruellement besoin de lanceurs partants. Et de son côté, Syndergaard pourra relancer sa carrière à l’extérieur du cirque du Queens.

Image par défaut
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Publications: 632