Les Mets doivent se concentrer sur leur personnel de lanceurs

Les Mets de New York font souvent les choses à leur manière, avec des résultats mitigés. Les représentants du Queens ont dépensé allègrement pour des joueurs de positions dans les années passées, et il semble que la saison morte 2022 ne fera pas exception.

Publicité

Cependant, la profondeur au monticule a été négligée et laisse à désirer. À tout le moins, le président de l’équipe, Sandy Alderson, en est bien conscient.

« La rotation partante est certainement quelque chose que nous devons aborder. Si l’occasion se présente de faire quelque chose de gros, je pense que nous l’envisagerons certainement. Tout aussi important, cependant, sur la base de notre expérience de l’année dernière, la profondeur au bas de la rotation est également très importante. »

Les propos de Alderson se sont confirmés en 2021, alors que Jacob deGrom a été tenu à l’écart du jeu pour une longue période. Ce dernier sera de retour lors de la prochaine campagne, tout comme Carlos Carrasco et Taijuan Walker.

Publicité

Cela est toutefois nettement insuffisant, et ce, même si Noah Syndergaard devait être de retour. Comme le souligne Alderson, son état de santé précaire amène son lot de questionnement.

« Il sort de deux ans sans performance et il semble être en pleine santé à ce stade. Il y aura encore des interrogations à son sujet jusqu’à ce qu’il soit sur le monticule et qu’il soit sur le monticule de façon constante sur une longue période. »

Les Mets ne s’enliseront probablement pas dans une surenchère pour Robbie Ray, Max Scherzer et Clayton Kershaw, mais d’autres options, comme Kevin Gausman, Marcus Stroman et Jon Gray doivent être évaluées.

Image par défaut
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Publications: 632