Kirby Yates intéresse les Diamondbacks

Malgré son année complète passée en rétablissement, le releveur Kirby Yates semble tout de même faire objet de convoitise pour plusieurs formations qui cherchent à solidifier les rangs dans leur enclos.

Selon ce que Ken Rosenthal de The Athletic a rapporté mardi en avant-midi, les Diamondbacks font partie des quelques équipes qui sont actuellement dans la course pour obtenir ses services.

Publicité

Rappelons que Kirby Yates n’a pu disputer aucune rencontre de saison régulière dans l’uniforme des Blue Jays en raison d’une opération Tommy John subie le 24 mars. L’ancien All-Star des Padres s’était entendu sur les termes d’un contrat d’un an à Toronto, lequel lui aura permis de toucher 5,5 millions de dollars sans lancer une manche.

Il y a peut-être une possibilité que Yates veuille signer une nouvelle entente avec les Jays, mais comme il n’a pratiquement pas vécu l’expérience d’une campagne au sein de ce club, son sentiment d’appartenance ne doit pas être extrêmement élevé. Il pourrait sûrement quitter sans problème.

Rosenthal ajoute qu’à 34 ans, le vétéran souhaite obtenir un pacte de deux ans. Ça se comprend : se rétablir d’une procédure Tommy John est un cheminement assez long pour n’importe quel lanceur, et particulièrement quand cela arrive pour une deuxième fois. C’est le cas pour Kirby Yates.

Publicité

Ainsi, la première année du marché peut servir de saison de transition, tandis qu’il pourra fonctionner à plein régime lors de la seconde, question de faire bonne impression pour le contrat suivant.


Arrivé sur le tard dans la MLB, à l’âge de 27 ans, le gaucher de 5 pieds 10 pouces a joué pour les Rays, les Yankees et les Angels avant de s’établir à San Diego en 2017. C’est là qu’il a été nommé au Match des étoiles pour la seule fois de sa carrière, deux ans plus tard.

La campagne 2019 a également été la dernière complète de Kirby Yates. Cette année-là, obtenant le titre de All-Star, il a récolté un sommet dans les Majeures de 41 sauvetages en 60 apparitions sur le monticule. En 60.2 manches, on parle de 102 frappeurs retirés au bâton.

S’il parvient à récupérer cette forme, le releveur américain aidera grandement sa prochaine formation.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 511