Gabriel Moreno : la prochaine merveille des Blue Jays

Chaque année, on dirait que les Blue Jays ont toujours un joueur que tout le monde attend avec impatience. En 2019, c’était Vladimir Guerrero Jr. (et Bo Bichette), en 2021, c’était Alejandro Kirk et Alek Manoah et en 2022, ce sera visiblement Gabriel Moreno.

D’ailleurs, Ross Atkins a comparé l’engouement envers Moreno à celui à l’endroit de Vladdy en 2019.

Publicité

Il y avait déjà de l’engouement pour le jeune avant, mais avec ses prestations dans la ligue d’hiver, cet engouement ne fera qu’augmenter (et avec raison).

Contre les meilleurs espoirs de la MLB, le receveur d’avenir chez les Jays a frappé pour .329 et a maintenu une moyenne de présences sur les sentiers de .415, en Arizona.

Deviendra-t-il la prochaine merveille à Toronto?

Ce n’est pas pour rien que le nom d’Alejandro Kirk circule dans les rumeurs d’échanges. Si Moreno peut devenir le receveur d’avenir des Jays, à quoi bon sert de garder Kirk dans la formation, surtout si Atkins peut l’échanger contre un bon lanceur?

Publicité

Avant de dire que Moreno est le prochain Yadier Molina ou Buster Posey, attendons. Que pourra-il apporter en 2022 et surtout, apportera-il quelque chose à l’équipe cette année point?

Sa présence au sein de l’équipe n’est pas assurée. Si les dirigeants jugent trop tôt de le monter dans la MLB, il commencera la saison dans les mineures (et c’est parfait comme cela). Qu’il aille brûler le AAA ou le AA avant, genre.

Historiquement, les receveurs recrues n’ont pas connu des débuts de carrière fracassants, surtout défensivement. Effectivement, en tant que sixième meilleur espoir à la position de receveur de la ligue, Moreno n’a pas sa place assurée dans l’alignement des 26 joueurs, car en plus d’être une recrue, Gabriel Moreno n’a pas beaucoup plus d’expérience au niveau mineur. Toronto devra être patient avec lui.

Même s’il ne commence pas l’année en haut, je crois sincèrement que Moreno va avoir un impact important au cours de la saison. Un peu comme Manoah.

Image par défaut
Raphael Simard
Publications: 438