Freddie Freeman : trois destinations qui briseraient le cœur des partisans des Braves

Les Braves d’Atlanta, tous frais et beaux champions de la Série mondiale 2021, ont besoin d’un joueur de premier but. Ça tombe bien, Freddie Freeman, le joueur le plus « Braves » qu’on puisse trouver sur le marché des agents libres est disponible. Il est le joueur parfait pour cette équipe, son rôle il le connait, on n’a rien à lui apprendre, à lui montrer ni à lui expliquer. Il connait la maison et son métier par cœur ET EN PLUS, il veut jouer pour Atlanta.

Côté direction, il semblerait qu’on aime faire stresser ses partisans. Comment un joueur qui est né avec des couches-culottes Braves aux fesses n’a toujours pas reçu d’offres dignes de ce nom de la part de son (ex) employeur? Si pour moi il est inconcevable que Freddie Freeman puisse quitter une franchise pour laquelle il joue depuis 2007, la réalité est toute autre et elle est angoissante, voire cruelle : Freddie pourrait bien porter la tenue d’une autre équipe.

Publicité

Les trois mêmes, comme d’habitude

Sur les 30 équipes dans la MLB, nul doute que les 30 aimeraient avoir dans leur effectif un joueur de la trempe de Freddie Freeman. Seulement, toutes n’ont pas les moyens, ni le projet de faire venir un joueur d’un tel calibre au moment où on se parle.

Néanmoins, je me méfie de trois équipes. Trois équipes dont les noms ressurgissent toujours lorsqu’il faut parler affaires. Trois équipes qui ont du cash et qui, comme au poker, sont toujours prêtes à relancer avec une mise que presque personne ne pourra suivre. Trois équipes aussi indésirables qu’une roche dans votre soulier.

Mets de New York

Les chances sont minces, mais elles existent. Freddie Freeman a toujours plutôt bien frappé au Citi Field et les Mets en profiteraient pour amputer un rival direct de division d’un de leur meilleur joueur. La franchise du Queens a du cash, mais elle a tendance à trop souvent mal le dépenser.

Je ne m’inquiète pas. Les Mets ont déjà un joueur au premier but en la personne de Pete Alonso, mais avec l’arrivée du DH universel dans la Nationale, et considérant qu’Alonso ne soit pas ce qui se fait de mieux en défensive, je ne serais pas surpris de les voir faire une offre à un moment donné.

Yankees de New York

Tiens donc. Êtes-vous surpris? Moi non. Il serait plus simple de compter le nombre de rumeurs dans lesquelles les Yankees ne sont pas impliquées plutôt que l’inverse.

Perdre Freddie Freeman et le voir rejoindre les Yankees? Yark. Le partisan des Braves que je suis ne pourrait pas survivre à ça. Les Yankees sont agressifs et ont déjà rencontré les représentants de Freeman. Ils lui feront de la place au premier but quoi qu’il en soit (Luke Voit out, Anthony Rizzo aussi).

Publicité

Ce qui me rassure est que j’ai l’impression que les Yankees aimeraient d’abord boucler le dossier à l’arrêt-court et donc, gérer au mieux leurs fonds pour se payer un mec du style Carlos Correa ou Corey Seager.

Atlanta Braves v New York Yankees
Freddie Freeman et Aaron Judge sous les mêmes couleurs en 2022? Pas impossible (Photo : Rich Schultz / AP)

Dodgers de Los Angeles

Le troisième indésirable, et vous l’auriez forcément deviné, est la franchise bleue et blanche de Los Angeles, les Dodgers. Si les chances sont minces de voir Freeman rejoindre les éternels ambitieux Angels, il faut toujours prendre au sérieux et se méfier des offres des Dodgers.

Bouger Max Muncy du premier au deuxième but ne serait pas un problème pour Dave Roberts, je suis même sûr qu’il se ferait un plaisir de le faire sachant que le MVP de la saison 2020 débarque dans sa formation.

Braves Dodegrs
Freddie Freeman et Albert Pujols. Photo : Eric Stephen \ AP

Clayton Kershaw, Kenley Jansen et Corey Seager sont agents libres et il est évident que les Dodgers ne ramèneront pas à la maison les trois joueurs. Dès lors, il faut les considérer comme une réelle menace dans le dossier Freddie Freeman.

Inquiet sans l’être

On verra apparaitre le nom de ces trois équipes dans le dossier Freeman, j’en mets ma main à couper. Plutôt que de trop m’inquiéter des ambitions de ces indésirables, je préfère me rassurer de la loyauté de Freddie Freeman envers une équipe et une ville qu’il adore. Même s’il a rejeté une première offre des Braves (cinq ans / 135 millions $), je suis persuadé que Freddie n’est pas à l’argent et qu’il serait prêt à ne pas être trop gourmand pour rester à vie avec son équipe de cœur.

200 millions pour les six prochaines années sera le minimum à poser sur la table pour garder leur Freddie Freeman. Avouez qu’il n’y a rien de choquant à donner une telle somme à un joueur de 32 ans qui a déjà tout prouvé, tout gagné, bien mois choquant que d’offrir des sommes bien plus élevées à des jeunes d’à peine 20 ans qui sont supposés être bons.

J’ai hâte de voir le dénouement de cette histoire.

Image par défaut
Sébastien Tabary
Publications: 524