Denis Coderre est plus tempéré en parlant des Expos

Nous le savons depuis toujours, Denis Coderre n’a jamais caché son amour pour le baseball et pour les Expos de Montréal. Tous croyaient que la présente campagne électorale l’opposant à l’actuelle mairesse de la ville, Valérie Plante, allait faire, une fois de plus, ressortir son côté partisan.

À la surprise de l’opinion publique, Denis Coderre est prudent dans ses commentaires concernant la construction d’un nouveau stade au bassin Peel et partage la même vision que son adversaire au sujet d’un éventuel congé de taxes municipales une fois l’infrastructure de 580 M$ en place. Les deux candidats se disent en désaccord avec ce fameux congé et sont d’avis que le groupe de Stephen Bronfman n’aura pas de privilège si le projet se concrétise.

Publicité

En agissant ainsi, Coderre s’assure de rallier une partie de ceux qui s’opposent à une contribution municipale facilitant le retour du baseball à Montréal.

Les taxes municipales reliées à la construction du nouveau stade seraient évaluées à 20,7 millions de dollars annuellement.

Le raisonnement de Denis Coderre est simple : pourquoi la concession de baseball ne paierait pas de taxes quand les autres équipes (Canadiens et CF Montréal) doivent le faire?

L’équité est un principe toujours gagnant en politique et surtout en pleine campagne électorale.

Publicité

Politicien d’expérience, Denis Coderre a très bien compris que s’il se faisait le défenseur du projet du Groupe Baseball Montréal, il allait aller à contre courant face à une partie de l’électorat et ainsi amenuiser ses chances de l’emporter.

Questionné sur les ondes du 91.9 Sports, le candidat Coderre a parlé de son intention de remettre à niveau plusieurs plateaux sportifs et de construire de nouveaux infrastructures pour un montant total de 240 M$.

Il a même fait la demande au gouvernement Legault que Montréal puisse gérer le parc de gymnases situés dans les écoles afin de donner accès aux citoyens hors des heures de classe. En agissant ainsi, il est clair que la bonne santé physique des Montréalais est une priorité pour lui et son équipe.

Au sujet du retour des Expos, il a été plutôt prudent en mentionnant que la priorité est la sortie de la pandémie et qu’il ne mettra pas de bâton dans les roues du Groupe Baseball Montréal quant au retour du baseball, un projet assurant le rayonnement de la ville en Amérique, selon lui.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 381