D’arrêt-court à deuxième but : cela n’a pas affecté Marcus Semien

Signé comme joueur de deuxième but par les Blue Jays de Toronto l’hiver dernier, Marcus Semien a dû s’adapter.

Depuis le début de sa carrière, il était un joueur d’arrêt-court. Plusieurs diront que changer de position peut avoir des impacts négatifs sur un joueur. Visiblement, cela n’était pas le cas pour Semien, qui a connu l’une ou sinon la meilleure saison de sa carrière.

Publicité

Pas juste au bâton, mais aussi défensivement.

Il a avoué lors de la remise du prix de MVP que le changement de position n’a rien changé à sa routine et à son mental.

Ça n’a rien vraiment changé. J’ai senti que j’ai accompli tout le travail qui devait être accompli.

Marcus Semien

45 circuits, 102 points produits, finaliste au MVP de l’Américaine : je pense qu’il dit vrai. Il a connu une saison exceptionnelle et clairement le changement de position ne l’a pas affecté du tout.

Publicité

Pour ce qui est de la question à 1000 piasses : retournera-t-il à l’arrêt-court en 2022, la réponse est « pas nécessairement ».

Oui, il est un joueur d’arrêt-court et il veut revenir là, mais s’il est payé comme un joueur d’arrêt-court, il accepterait de jouer au deuxième but. Logique.

Avec la saison qu’il vient de connaître, je suis sûr qu’il aura son argent, lui qui est présentement agent libre.

Peu importe la position défensive où il évolue, le coup de bâton de Semien est une valeur sûre.

Image par défaut
Raphael Simard
Publications: 435