Carlos Correa et Freddie Freeman : deux agents libres dans un contexte différent

Hier, en marge de la victoire des Braves, Freddie Freeman a finalement été récompensé d’un titre de la Série mondiale. Le MVP de la saison écourtée de 2020 a longtemps mangé son pain noir.

Mais finalement, le voilà couronné d’un titre de la Série mondiale avec la seule organisation qui compte à ses yeux, soit les Braves.

Évidemment, on sait que le joueur de premier coussin deviendra agent libre au cours des prochains jours. En fait, dans cinq jours, il pourra commencer à négocier avec d’autres équipes, comme tous les agents libres.

Publicité

Pourquoi cinq jours? Parce que le marché ouvre six jours après la conquête de la Série mondiale.

Évidemment, vous savez comme moi que de tous les gros noms qui peuvent devenir libres comme l’air, celui qui a le plus de chances de rester en place est Freeman. Il n’a jamais caché son désir de demeurer en place et tout le monde sait que les Braves l’adorent.

Et sans grande surprise, il a affirmé hier, après la victoire des siens, vouloir rester.

Celui qui travaille pour la Série mondiale chaque année depuis longtemps se veut donc un sure shot pour les Braves.

De l’autre côté du spectre, il y a Carlos Correa. Celui qui n’a pas réussi à gagner sa deuxième Série mondiale sera aussi l’un des plus gros noms sur le marché de l’autonomie, mais la situation est différente puisqu’il veut aussi vraiment rester en place… mais pas à n’importe quel prix.

Le joueur d’arrêt-court aimerait rester, mais il veut être payé à sa juste valeur. Il sait que les Astros lui ont offert un petit contrat avant le début de la saison (il l’a refusé) et il sent qu’on ne veut pas tout faire pour le garder.

Publicité

Il dit avoir apprécié le fait que les dirigeants du club l’ont laissé jouer cette année sans négocier comme il le souhaitait, mais maintenant que la saison est finie, on peut passer aux choses sérieuses.

Ils ont mon numéro, a-t-il dit.

Alors qu’il était au bâton en neuvième manche, il a bel et bien pensé qu’il en était peut-être à ses derniers pas dans un uniforme des Astros, avec qui il est devenu un homme. Il a donc eu des sentiments partagés en lien avec tout ça.

Il dit avoir tout fait pour gagner et rendre le club meilleur et on sait qu’il est devenu tout un meneur. Ses coéquipiers l’ont souvent vanté et ils veulent voir Correa demeurer en ville.

Et lui-même, il ne perd pas espoir.

Les deux situations sont différentes et ce n’est pas seulement en raison de l’âge ou de la position des deux joueurs, mais les deux dossiers seront à suivre.

Ma prédiction? Atlanta pour Freeman… et les Tigers de A.J. Hinch pour Correa.

10e Manche
  • Joc Pederson a gagné deux titres en deux ans.
  • Ronald Acuna Jr. n’a peut-être pas joué, mais il aura sa bague.
  • Brian Snitker n’a pas oublié l’impact de sa femme sur sa carrière.
  • Pablo Sandoval est un champion de la Série mondiale encore une fois. Eh ben.
  • J’ai hâte au mois de février.
Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4556