Astros : proposer des offres insultantes à Carlos Correa n’est pas la voie à choisir

En 2015, quand David Price a terminé la saison à Toronto, il était ouvert à poursuivre l’aventure chez les Blue Jays, mais pas à tout prix. Il voulait être payé.

Il a finalement choisi l’offre des Red Sox (sept ans, 210 M$) à un prix important. Il n’a pas signé à Toronto puisque le club de la Ville-Reine n’a pas fait d’offre au lanceur.

Publicité

Pourquoi? Parce que Mark Shapiro et Ross Atkins, fraîchement débarqués, savaient qu’ils ne pouvaient même pas s’approcher du montant des Sox. Ils n’ont donc pas voulu insulter le lanceur en lui offrant un montant dérisoire.

C’est ce qui nous amène au Astros de 2021 avec Carlos Correa. Ces derniers, tel que rapporté ce matin par mon collègue JF Rivard, ont choisi d’y aller de l’option de l’insulter avec une petite offre.

Après s’être fait offrir six ans et 120 M$ ainsi que cinq ans et 125 M$ avant le début de la saison, celui qui ne voulait pas négocier en cours de route a vu les Astros lui déposer une offre de cinq ans à 160 M$, soit 32 M$ par année.

Mais comme il veut gagner de l’argent comme Francisco Lindor (341 M$ sur 10 ans), on est loin du compte.

Est-ce qu’il va signer pour un tel montant? Je ne le sais pas. Mais ce que je sais, c’est qu’il va obtenir beaucoup plus que 160 M$ et que là, il se voit insulté par les Astros.

Publicité

La différence entre lui et les autres, c’est son âge. À 27 ans, Correa est encore jeune et il veut capitaliser maintenant sur ses belles années.

Signer un contrat de cinq ou six ans avec Houston l’amènerait dans un no man’s land à environ 32 ans. Il ne pourrait plus signer de contrat monstre comme il en a la chance maintenant.

Une telle offre peut faire en sorte que Correa sentira que les Astros n’ont rien compris et que les négociations prendront fin.

Le joueur d’arrêt-court va donc recevoir une offre qualificative et pourra commencer à négocier avec les autres équipes à partir de demain. Les Astros ont donc manqué leur coup au dernier moment où ils avaient l’exclusivité sur ses droits de négociation.

Donc non, ce n’était possiblement pas une bonne idée que de l’insulter. Pendant ce temps-là, les Tigers attendent seulement de pouvoir lui parler…

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4529