Andrew Heaney veut s’inspirer de Robbie Ray

Les Dodgers de Los Angeles risquent de perdre certains membres de leur personnel de lanceurs au cours des prochains mois et la signature du gaucher Andrew Heaney pourrait s’avérer une aubaine dans les circonstances.

Clayton Kershaw et Max Scherzer ont possiblement d’autres destinations en tête en vue de la prochaine saison et la direction de l’équipe n’avait d’autres choix que de se doter d’au minimum un plan B. La venue de celui qui a connu une saison 2021 plutôt difficile chez les Angels et les Yankees se veut une police d’assurance qui pourrait valoir son pesant d’or.

Publicité

Le gaucher de 30 ans souhaite s’inspirer des prouesses de Robbie Ray, finaliste à l’obtention du trophée Cy Young cette saison, afin de retrouver ses repères et connaître une saison 2022 à la hauteur de son talent.

Tout comme Heaney, Ray avait eu sa part de problèmes la saison précédente en Arizona et en atterrissant chez les Blue Jays, la magie s’est opérée et il a été l’artilleur le plus régulier et le plus efficace à Toronto. Ses performances en 2021 ont fait de lui l’un des meilleurs de sa profession.

Les similitudes ne s’arrêtent pas là, car Heaney vient de signer le même type de contrat que Ray avait signé à Toronto. Heaney a paraphé une entente d’une saison évaluée à 8,5 M$ chez les Dodgers, alors que Ray avait signé pour la même période, mais pour 500 000$ de moins l’hiver dernier.

La saison dernière, Heaney a cumulé une fiche de 8-9 avec une moyenne de points mérités s’élevant à 5.83. Il a accordé pas moins de 29 longues balles en un peu plus de 129 manches lancées.

Publicité

Le président aux opérations baseball chez les Dodgers, Andrew Friedman, est d’avis qu’un changement d’air sera favorable à Heaney et que les bénéfices dépasseront amplement le risque financier.

Heaney, comme Ray, retire beaucoup de frappeurs sur des prises. Il ne s’attend cependant pas à reproduire les succès de Ray l’an prochain.

Je ne connais pas Robbie Ray, mais je suis sûr que si vous lui demandez, il n’est pas entré dans la saison dernière en s’attendant nécessairement à gagner un Cy Young, a mentionné Heaney.

Au début de la saison 2021, Robbie Ray ne s’attendait certainement pas à devenir un modèle et une inspiration pour certains de ses homologues, dont Andrew Heaney, et pourtant c’est exactement ce qui se passe actuellement.

Espérons pour le nouveau venu chez les Dodgers que la magie opère avec sa nouvelle formation et que ses performances en 2022 en inspirent d’autres à son tour.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 381