Voir Marcus Semien avec Scott Boras n’est pas dramatique pour les Blue Jays

Hier, nous avons appris que l’agent libre Marcus Semien s’est engagé un nouvel agent. On parle ici de Scott Boras, l’agent le plus influent du baseball majeur.

Parfois surnommé Scott Vorace, il est important de mentionner que le joueur qui a joué chez les Blue Jays en 2021 s’est placé en position de force en devant un joueur polyvalent (avec le deuxième but), en connaissant la plus belle saison de sa carrière et en mettant la main sur le plus gros agent du baseball. Il a passé son message.

Publicité

Il ne pouvait littéralement rien faire de plus pour assurer les vieux jours de sa descendance. Il ne lui reste qu’à attendre et à laisser travailler Boras.

Évidemment, la première question qu’on doit se poser, c’est de savoir ce que cela veut dire pour les Blue Jays. Est-ce une bonne nouvelle?

La réponse facile, c’est de dire que non, ça n’aide pas les Blue Jays. Mais dans les faits, ce n’est pas une catastrophe non plus.

Ce que cela veut dire, c’est que Semien va sans doute toucher plus que prévu. Mais les Jays, qui avaient déjà investi 18 M$ sur leur joueur de deuxième but, sont en position de force pour le ramener puisque l’équipe est prête à mettre plus d’argent sur ses joueurs en 2022. Je ne sais pas jusqu’à quel point c’est le cas de plusieurs équipes qui seront dans la course.

Après la pandémie, ce n’est pas le cas de tout le monde. La hausse fera donc mal à certaines équipes, mais sur papier, Toronto peut se permettre de faire passer le salaire annuel de son joueur de deuxième but de 18 M$ à 25 M$, par exemple.

Publicité

Il est aussi important de rappeler que même si Semien aimerait mieux jouer à l’arrêt-court et qu’un retour dans son coin de pays pourrait être attirant, il a adoré son passage chez les Blue Jays. Cela peut être un attrait, surtout quand on considère la marque de confiance offerte par le club il y a un an envers un gars dont l’excellence loin du terrain a été reconnue par ses pairs hier.

Mais pour le garder, il faudra convaincre Scott Boras que Toronto est la destination idéale pour Semien. Et ça tombe bien : depuis quelques années, Boras aime bien Toronto et les Blue Jays.

Pourquoi? Parce que l’équipe n’a pas peur de dépenser, ce qui fait son bonheur.

Il y a quelques années, Boras avait déclaré que les Jays avaient le « Blue-flu » en raison du manque d’ambition de l’équipe (à ses yeux) sur le marché de l’autonomie. La signature du lanceur gaucher Hyun-Jin Ryu (et même celle de l’espoir Austin Martin) a changé sa perception et maintenant, tout va bien.

Donc même si ce n’est pas idéal, Toronto n’est pas mal placé parce que, dans les faits, l’arrivée de Boras n’est pas une bonne nouvelle pour aucune équipe. Il faut juste savoir où regarder pour trouver les avantages chez les Jays.

10e Manche
  • Les billets pour ce soir ne sont pas donnés.
Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4540