Un triplé de Chris Taylor garde les Dodgers en vie

La perte de Justin Turner (ischio-jambiers) lors du match #4 était un coup dur pour les Dodgers de Los Angeles. Toutefois, son remplaçant au troisième but, Chris Taylor, s’est chargé du spectacle, avec quatre coups sûrs et six points produits.

Pour ce match sans lendemain pour les Dodgers, Dave Roberts a dû jouer cette rencontre avec un consortium de releveurs.

Publicité

Dans ce cas-ci, Joe Kelly ouvrait le bal pour les Californiens. Celui-ci n’a pas rempli son mandat : deux coups sûrs et deux points mérités en deux tiers de manche (28 lancers)…dont ce circuit à Freddie Freeman. Kelly a même dû quitter la rencontre à la suite d’une blessure.

Mais ce n’était pas sans compter l’attaque des Dodgers, qui pouvait se réveiller à tout moment. Max Fried l’a vu à ses dépends. Après un circuit d’AJ Pollock, Chris Taylor a donné les devants 3-2 aux Dodgers avec une solide claque de deux points.

Le momentum s’est transposé dans la manche suivante. Après les deuxièmes coups sûrs de Pujols et Pollock, Taylor a poussé un troisième homme au marbre pour faire 4-2 Los Angeles.

Peu importe le lanceur, Taylor connaissait visiblement le match de sa vie. Le troisième but a expédié une offrande de Chris Martin pour sa deuxième claque de quatre buts du duel.

Publicité

Avant la rencontre de ce soir, seulement 11 joueurs avaient amassé trois circuits au cours d’un même match. Chris Taylor peut maintenant ajouter son nom à cette liste, avec un autre coup de canon qui a fait 7-2 Dodgers.

Après un simple d’un point de Mookie Betts, AJ Pollock a mis le point d’exclamation sur cette soirée, avec son second circuit de la partie, pour trois points supplémentaires au tableau.

Marque finale : 11-2 Los Angeles

Les bonnes nouvelles pour les Braves, c’est qu’il reste encore deux rencontres pour mettre les Dodgers au tapis. De plus, le tout sera disputé à Truist Park, en Géorgie. Malgré tout, quand tu as l’occasion de pousser le champion dans les câbles, il faut finir le travail rapidement pour éviter qu’il ne revienne en force. On sait ce qui est arrivé en 2020.

10e Manche
  • La performance de Chris Taylor appartient à l’élite de l’histoire.
  • Dans les matchs avec une possibilité d’élimination, c’est encore plus spectaculaire
Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 26