Un mutisme de quatre ans entre Kyle Seager et son DG Jerry Dipoto

Malheureusement pour les partisans des Mariners de Seattle, la saison 2021 s’est officiellement conclue hier. Évidemment, le résultat espéré aurait été une qualification aux séries éliminatoires. Or, n’en demeure pas moins que lorsque la poussière sera retombée, nous serons en mesure de parler positivement de la campagne de l’équipe alors que le tout s’est joué au 162e et dernier match du calendrier régulier. Après des années (voir des décennies) plus difficiles, les partisans en ont enfin eu pour leur argent!

L’heure est donc maintenant au bilan. Tel que mentionné dans le paragraphe précédent, nul ne voyait vraiment la formation de l’État de Washington connaître autant de succès et l’un des principaux acteurs ayant permis ce si beau scénario aura été le joueur d’avant-champ Kyle Seager. Parlant de ce dernier, le numéro 15 de Seattle ne sait pas trop ce qui l’attend en vue de 2022. Il n’a pas de nouvelles de la direction en lien avec son futur. Dans les faits, il n’a pas de nouvelles de la haute direction depuis environ quatre ans, selon ses dires.

Publicité

La situation dans laquelle se trouve les deux clans

En 2015, Seager et l’organisation des Mariners s’étaient entendus sur les termes d’un contrat de sept saisons d’une valeur totale de 100 millions de dollars. De plus, et c’est là que le tout devient intéressant, rattaché à ce contrat, il y avait une année d’option pour l’équipe. Si Seattle exerce son option, Seager empochera la coquette somme de 20 millions de dollars. Si, par contre, Seattle n’exerce pas son option, elle se devra de débourser deux millions $ à son joueur en guise de dédommagement.

Sans être une des superstars de la ligue, reste que le frère de Corey est un des bons joueurs à sa position, en plus d’avoir participé à une occasion au Match des étoiles et d’avoir remporté un Gant doré. Ajoutez à cela que l’Américain de 33 ans est l’un des favoris de la foule et qu’il a passé l’entièreté de sa carrière avec l’organisation qui l’a jadis repêché en troisième ronde lors de la séance de repêchage de 2009.

Avec tout cela, on pourrait s’attendre à ce que la communication soit efficiente entre lui et son directeur général, Jerry Dipoto, or, il n’en est rien.

Publicité

Quatre années de silence

Peu de personnes savent concrètement comment fonctionne une organisation sportive. Les accès sont de plus en plus limités, même pour les journalistes. L’information est plus que jamais contrôlée. Je pense que c’est ce qui peut expliquer les succès phénoménaux de séries télés sportives du genre Drive to survive sur Netflix ou encore All Or Nothing sur Prime, car on voit l’arrière-scène, l’envers du décor.

Cependant, entre vous et moi, je ne pense pas que ce soit normal qu’un joueur et son DG ne parlent pas ensemble pendant quatre années, même lorsqu’il est question de conversation de simple conversation de corridor. Toujours selon Seager, même son agent n’aurait pas eu de nouvelles de Dipoto durant cette période.

Une saine communication est primordiale pour la santé d’une entreprise et reste qu’une équipe sportive demeure une entreprise après tout. Nous avons peut-être ici une partie des réponses au pourquoi les Mariners ont connu tant d’insuccès dans leur récente histoire. Rappelons que Seattle est l’équipe active avec la plus longue disette sans participation aux séries, la dernière participation remontant à 2001.

Image par défaut
Maxime Trudeau
Partisan #1 des Royals de Kansas City. Joueurs favoris: Whit Merrifield, Christian Yelich. Passion pour tout ce qui touche le monde du sport et le milieu agricole. Le Plateau Mont-Royal, Montréal. Bachelier Université du Québec à Rimouski, Communication Relations humaines.
Publications: 208