Scott Boras veut de plus grands alignements en séries

Récemment, mon collègue Félix Forget parlait de la surutilisation des lanceurs en séries. Les gérants sont de moins en moins patients avec leurs lanceurs et ils n’hésitent pas à peu faire lancer les partants. C’est notamment le cas à Houston, à Boston et à L.A. en ce moment.

Est-ce qu’il faudrait trouver un juste milieu? Est-ce que les gérants doivent s’adapter? Est-ce que la MLB doit aider les équipes dans cette nouvelle tendance? Ce sont les trois options.

Publicité

Après tout, on tente de brûler la chandelle par les deux bouts comme l’ont fait les Nationals en 2019. La différence? Ils avaient beaucoup de bons partants.

Une théorie qui doit être évoquée, c’est le fait qu’en 2020, avec les bulles de séries au Texas et en Californie, les clubs n’avaient pas à voyager et ils avaient droit, comme en saison régulière, à 28 joueurs. Alors même si les lanceurs étaient surutilisés, ils n’avaient pas à se déplacer constamment.

Il est vrai qu’il peut, comme le souligne Walker Buehler, y avoir une corrélation. Après tout, le club qui gère le mieux la fatigue de ses lanceurs (en l’occurrence les Braves) est celui qui a le moins voyagé. Rappelons que les joueurs des Braves n’ont joué que deux matchs à l’étranger (8 et 9 octobre) depuis le début du mois…

Tout ça pour dire que dans le débat de l’utilisation des lanceurs, le puissant agent Scott Boras a son avis sur la question. À ses yeux, il faudrait élargir les alignements une fois octobre arrivé.

De la manière dont je vois les choses, il faut garder le même alignement qu’en saison (et je ne parle pas de celui du mois de septembre, où les cadres sont élargis). Après tout, sinon, c’est le principe de l’armoire – j’appelle ça comme ça, moi – qui s’applique.

Publicité

C’est-à-dire?

Quand on se construit un armoire ou un espace de rangement à la maison, on a tendance à accumuler plus de trucs au lieu de faire du ménage et de jeter des choses inutiles par manque d’espace. C’est la même chose qui s’applique ici : si un gérant a plus de ressources, il va tous les utiliser et « accumuler des releveurs » dans son armoire au lieu de se concentrer à maximiser les ressources nécessaires comme en saison.

Laissons l’alignement tel qu’en saison et apprenons aux gérants à gérer à 26 gars. Sinon, ce sera le festival du releveur en tout temps.

Les équipes qui se rendent loin doivent avoir des partants en mesure de manger de grosses manches et de faire gagner leur équipe. Donner deux releveurs de plus à un gérant rallongerait les matchs puisque chaque erreur sortirait un lanceur du match. Et ce n’est pas ce que tu veux : tu veux voir un club maximiser ses joueurs et faire remonter la crème à la surface.

Je comprends qu’un agent, qui veut maximiser son nombre de clients en séries, tienne de tels propos. Ceci dit, selon moi, ce n’est pas la bonne idée puisque c’est aux gérants de jouer avec les règles en place.

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4519