Président : les Mets voulaient parler à Mark Shapiro, mais Toronto a dit non

Les Mets de New York ont beaucoup de difficultés à se trouver un président des opérations baseball ou un directeur général. Comme je l’ai écrit hier soir, même s’il reste des candidats, tous les gros noms que les Mets visaient ont dit non. Et aux noms que j’ai mentionné hier, on doit ajouter Brandon Gomes (assistant au DG chez les Dodgers) parmi les gens qui ont demandé à ne pas être considéré pour le poste.

Plusieurs ont dit non, mais dans certains cas, c’est d’abord l’équipe d’un candidat potentiel qui a dit non. C’est notamment ce qui s’est passé chez les Blue Jays puisque la formation de la Ville-Reine a refusé, tel que rapporté par le New York Post, aux Mets le droit de parler au président des opérations baseball du club, Mark Shapiro.

Publicité

Marcus Stroman doit être content, lui qui ne s’entendait pas bien avec la direction des Jays, mais qui veut visiblement demeurer chez les Mets.

Il aurait été étonnant de voir Shapiro quitter pour New York. Pourquoi? Parce qu’il semble, selon ce que tout le monde raconte, bien aimer son poste de président des opérations baseball à Toronto. Il a remonté la franchise après les dernières années difficiles et il semble vouloir mener le projet à terme après deux saisons (2020-2021) intéressantes.

Il vient aussi de signer une prolongation de contrat de cinq ans à Toronto plus tôt cette année, ce qui démontre que les patrons ont confiance en lui.

De plus, comme l’explique Ben Nicholson-Smith, Shapiro n’est pas que président, mais aussi un CEO. Cela veut dire qu’il a un rôle de direction non pas seulement au niveau baseball, mais aussi au niveau business.

Publicité

Qu’est-ce que cela peut comprendre? Notamment de gérer le dossier d’un potentiel nouveau stade à Toronto, un dossier pour lequel il y a eu des rumeurs dans la dernière année.

Et comme les Mets n’offriraient sans doute pas un aussi gros poste/rôle à Shapiro, prendre le poste de président des opérations baseball serait un pas vers l’arrière pour le dirigeant de 54 ans.

On ne sait donc pas si c’est Shapiro, qui a travaillé pendant 25 ans à Cleveland avant de déménager au Canada, qui a demandé aux Jays de dire non aux Mets ou si les proprios du club ont refusé la demande de l’équipe de New York sans demander au président son avis. Mais le résultat, c’est que Shapiro demeure dans un environnement qu’il semble aimer au lieu d’aller travailler pour un Steve Cohen qui fait les choses… différemment.

Les Mets devront donc continuer de fouiller pour trouver leur homme. Demanderont-ils à Ross Atkins, le DG des Blue Jays?

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4539