Mark Shapiro est impressionné par la capacité d’adaptation d’Alek Manoah

Cette saison, Alek Manoah a surpris bien des gens. Après seulement 35 manches dans les mineures (en 2019 et en 2021), il a fait le saut dans les Majeures. Dès le jour un, il a bien fait.

En 111.2 manches lancées, il a maintenu une moyenne de 3.22, un WHIP de 1.048 et a soutiré 127 retraits sur des prises. Cela pourrait lui valoir des votes pour le titre de recrue de l’année dans l’Américaine.

Publicité

Mais au-delà de ça, le gars est devenu indispensable en fin de campagne. Avec un Hyun-Jin Ryu (son mentor) qui roulait à moitié, il était la troisième option la plus fiable derrière Robbie Ray et Jose Berrios. Les Jays lui faisaient confiance en masse et c’était avec raison.

Ce qui a le plus marqué le président des Jays, comme il l’a dit dans une entrevue à Sportsnet, c’est sa capacité d’adaptation. Manoah était capable de procéder à de judicieux ajustements en plein match, ce qui est rare pour un jeune de son âge.

Il sait reconnaître les lancers et s’adapter en cours de partie. Il a confiance en ses moyens. Il est un bon coéquipier. Il lance bien. Il s’adapte.

Publicité

Ce sont des raisons pour lesquelles le président affirme qu’il est une bibitte rare comme il en a rarement vu dans sa carrière.

Cette saison, il a été pris sous l’aile du vétéran Hyun-Jin Ryu. Ce dernier l’a aidé à bien comprendre la réalité des Majeures, ce qui est un atout majeur.

J’ai hâte de voir la progression qu’il offrira l’an prochain. Ce sera, théoriquement, assez intéressant.

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4519