L’attaque des Red Sox a manqué de gaz

Pourtant, des points, les Red Sox en ont marqué une tonne au début de cette série les opposant aux Astros de Houston.

Lors des trois premiers affrontements, les frappeurs des Sox ont produit 25 points grâce à un total de 32 coups sûrs, prenant même les devants par 2-1 dans la série.

Publicité

Par la suite, lors des trois matchs suivants, les lanceurs des Astros avaient tous l’air de finalistes au trophée Cy Young. Bien des gens vous diront que l’attaque des Red Sox a tout donné trop rapidement et a manqué d’énergie, transférant ainsi la pression sur le personnel de lanceurs.

Au début des séries 2021, les experts disaient que les chances de l’équipe de faire un bout de chemin automnal résidaient uniquement sur le fait que l’attaque devait produire à plein régime, car les lanceurs représentaient un gros point d’interrogation.

C’est exactement ce qui s’est passé, sauf au cours des trois derniers matchs. Nous connaissons maintenant le résultat et les Red Sox se retrouvent en vacances.

Depuis le 19 octobre, l’attaque bostonnaise a souffert d’anémie en ne marquant que trois petits points au moyen de 10 coups sûrs. Impossible de remporter des matchs à moins bien sûr que les lanceurs en accordent moins.

Publicité

Les Kyle Schwarber, Kiké Hernandez, Rafael Devers, Xander Bogaerts, J.D. Martinez et Alex Verdugo sont tous tombé en panne sèche au même et au mauvais moment, mais ne devrions nous pas donner le mérite aux lanceurs des Astros? À vous d’en juger.

Question de bien imager le tout, Yordan Alvarez a réussi un total de sept coups sûrs au cours des deux derniers matchs comparativement à cinq pour tous les frappeurs des Red Sox.

Ne tombons pas dans le piège de juger trop cruellement la formation d’Alex Cora, car après tout, les Red Sox étaient les négligés face aux Yankees, Rays et Astros.

Chaim Bloom devra rebrasser ses cartes en prévision de la prochaine saison, mais il a une bonne idée du potentiel de son équipe qui a tout de même fait briller bien des yeux chez les partisans de l’équipe en 2021.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 381