Justin Verlander à New York : logique au niveau baseball et familial

Dans quelques semaines, Justin Verlander sera agent libre. Le membre des Astros de Houston, qui se remet d’une opération de type Tommy John, voulait lancer dès maintenant, mais les médecins lui ont fait comprendre que ce n’était pas exactement une bonne idée.

Le voilà donc sur les lignes de côté avant d’obtenir l’autonomie. Les Astros voudront le garder et il risque de recevoir une offre qualificative de la part de son club.

Publicité

Le problème pour lui, c’est que si les clubs ne sont pas enclins à lui offrir un contrat de plusieurs saison, lui donner un an tout en déboursant un choix compensatoire aux Astros n’est pas forcément une bonne idée. Cela ouvre donc la porte à un retour « forcé » à Houston.

Est-ce qu’il veut? On ne sait pas. Après tout, il a déjà ouvert, par le passé, la porte aux Tigers, aux Astros et on sait qu’il aimerait lancer près d’Hollywood, là où sa femme Kate Upton et lui possèdent une maison.

Mais dans tout ça, n’oubliez pas New York.

Selon ce qu’on peut lire dans une chronique du New York Post, le lanceur aurait demandé aux Tigers de l’échanger à New York (chez les Yankees) en 2017. Les Bombardiers ne voulaient pas aller le chercher et il a alors pris le chemin de Houston à la dernière seconde.

Et si l’histoire se répétait? Et si, avec sa famille, il prenait le chemin de New York en 2022?

Publicité

Que ce soit les Mets ou les Yankees, le besoin d’un lanceur pour épauler le lanceur #1 de la rotation se fera sentir. Jacob deGrom est souvent blessé (et la profondeur est incertaine) et les Yankees pourraient recréer le duo Gerrit Cole et Verlander de 2018-2019.

Évidemment, encore une fois, le gars revient d’une blessure. Peut-être que les équipes seront prudentes… surtout s’il est rattaché à un choix compensatoire.

S’il choisissait New York, il ne serait pas mal accueilli. Le scandale de vol de signaux passe mieux chez les lanceurs…

Ultimement, je le vois plus aller à Los Angeles (avec Max Scherzer et Clayton Kershaw?), rester à Houston (même si le groupe se transforme) ou retourner à Detroit (avec A.J. Hinch… et Carlos Correa?) que de tenter l’expérience de New York.

Mais pour un couple glamour, la Grosse Pomme a son charme.

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4535